Aller au contenu principal

Risk'Agri, un forum pour ne plus subir les aléas climatiques

D’ici 2050 le climat du nord-est de la France sera bien modifié. Réunis le 4 décembre en Lorraine, agriculteurs, conseillers et assureurs ont étudié les différentes solutions face aux risques climatiques lors du forum Risk’Agri.

Selon Bertrand Dufresnois, conseiller énergie à la chambre d’agriculture de Haute-Marne, en 2050, les sols devraient être plus secs et les gelées plus rares.
© L.D.

En région aussi, on s’intéresse aux risques climatiques liés à l’agriculture. C’était le thème abordé lors du forum Risk’Agri organisé par la chambre d’agriculture de la Moselle le 4 décembre dernier à côté de Metz. Agriculteurs, climatologue, conseillers de chambre et assureurs étaient réunis afin de discuter des solutions mises à disposition des exploitants pour atténuer les conséquences du changement climatique. D’abord, plantons le décor. « En 2050, avec une augmentation de la température de deux degrés, scénario relativement optimiste, la température à Strasbourg correspondra à celle actuelle de Montélimar, lance Yves Hauss, climatologue à Météo France. Coté précipitations, on s’attend à une légère hausse, surtout en hiver, mais l’évapotranspiration risque d’être plus importante, créant un déficit d’eau. » Et face à ces changements climatiques, c’est la végétation la première impactée. L’agriculture dans le nord-est de la France s’expose à de nombreux chamboulements. « Il faut s’attendre à ce que l’écoulement des eaux soit réduite de 30 % d’ici 2050, explique Bertrand Dufresnois, conseiller énergie à la chambre d’agriculture de Haute-Marne. Les sols seront plus secs et les dates des dernières gelées avancées. » Ce constat fait, selon Christophe Marconnais, conseiller économie à la chambre d’agriculture de Moselle, « les agriculteurs sont amenés à faire évoluer leur exploitation vers la durabilité ». En allongeant leur rotation par exemple, pour éviter de concentrer les risques aux semis d’automne et à la récolte. À cela s’ajoute la possibilité de s’assurer. Toutefois avec une moyenne olympique basse, une franchise et un seuil de déclenchement haut, l’étude de la chambre d’agriculture montre qu’en moyenne, peu d’exploitations de Lorraine y ont un réel intérêt, sauf en cas d’incident climatique. Les assureurs s’accordent à dire, « nous serons là en période de pic, en cas de gros coups durs mais la technique devra s’adapter sur le long terme », annonce Arnaud Jung, assureur chez Axa. À bon entendeur… salut !

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
« la confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doivent orienter les actions publiques vers une meilleure protection des populations », affirment les experts de l'Inserm. © V. Marmuse
Pesticides et santé : nouvelle « confirmation de présomptions fortes de liens » avec certaines maladies (Inserm)
L’expertise réactualisée de l’Inserm « confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures