Aller au contenu principal

Agro-industrie
Restructuration chez Sofiprotéol

La baisse de rentabilité de Diester Industrie impose le groupe Sofiprotéol à fermer des sites de production et de fusionner des sociétés.

Le groupe Sofiprotéol a annoncé la fermeture de deux usines d’estérification, représentant une capacité de production de 380 000 tonnes, et d’une usine de trituration sur le territoire français, ainsi que la fusion des filiales Diester Industrie et Saipol. « Le contexte défavorable du marché des biocarburants - baisse du taux d'incorporation, modification de la directive européenne sur l'énergie, importations massives -amène le groupe à réorganiser les activités de Diester Industrie et Saipol au sein de Sofiprotéol, afin de regagner de la compétitivité et retrouver des moyens d’investir », explique le groupe. Cette restructuration s'imposait étant donné que certains des sept sites de production hexagonaux de Diester ne tournaient qu'à 60 % de leur capacité de production.

 

Reconversion de l'outil de Venette

L'unité de production de Diester Industrie Flandre (DIF) de Cappelle-la-Grande (Nord) va être arrêtée fin 2013 et mise sous cocon. « L’outil déjà ancien se retrouve en concurrence directe avec les produits d’importation, souligne Alain Brinon, directeur général de Saipol et Diester Industrie. Certes, c’est moins le cas depuis la mise en place des règles anti-dumping, mais ces produits vont continuer à entrer sur notre territoire. »


Nouvelle production d'ester de graisses animales

L’usine de trituration de Venette (Oise) va être fermée et celle d’estérification, sur le même site, va être reconvertie en une unité de production d’ester méthylique d'huiles animales et usagées (EMHA/EMHU). « Il s’agit d’une activité nouvelle puisque nous étions jusqu’alors acheteurs de ce type de produit pour en proposer à nos clients mais pas producteurs, explique Yves Delaine, directeur général adjoint de Sofiprotéol en charge du pôle végétal. Pour Sofiprotéol, c’est une continuité de notre logique d’économie circulaire. La principale source d’approvisionnement sera constituée de graisses animales. Nous sommes actuellement sur un projet très avancé d’approvisionnement au niveau national et européen. »

Pour autant, le groupe se veut rassurant sur la part que prendront ces esters d’huiles animales et usagées par rapport aux graines oléagineuses. « Leur taux d’incorporation dans les carburants est plafonné à 0,35 %, précise Yves Delaine. Notre objectif est de produire 80 000 tonnes d’EMHA/EMHU sur une production totale de 1,6 million de tonnes d’ester par le groupe. »

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures