Aller au contenu principal

Résidus maïs : « Le broyage est plus efficace quand les tiges ont pris la pluie »

Agriculteur à Pontorson (Manche), Aubert Lechat emploie un broyeur classique et tient compte des conditions climatiques pour parfaire le broyage des cannes de maïs.

Aubert Lechat, agriculteur à Pontorson (Manche),   « Après un broyage d’office sous les becs de la moissonneuse-batteuse, nous effectuons un autre broyage en préventif pour lutter contre la pyrale. »
Aubert Lechat, agriculteur à Pontorson (Manche), « Après un broyage d’office sous les becs de la moissonneuse-batteuse, nous effectuons un autre broyage en préventif pour lutter contre la pyrale. »
© Inaporc

« Après un broyage d’office sous les becs de la moissonneuse-batteuse, nous effectuons un autre broyage en préventif pour lutter contre la pyrale. J’utilise un broyeur classique de marque Desvoys, d’un peu plus de 3 mètres de large, broyant l’équivalent de quatre rangs de maïs. L’idéal est que les cannes aient pris la pluie, ce qui rappuie un peu la végétation, pour intervenir ensuite une fois qu’elles ont séché. J’ai constaté que le meilleur broyage était obtenu avec une végétation qui a pris l’humidité plutôt qu’un broyage en sec qui a tendance à trop « souffler » les cannes sans les broyer efficacement.

Après ce broyage, je passe un outil à disques Terradisc de 6 mètres de large qui nécessite 200 cv pour obtenir une bonne vitesse de 10 km/h. Les tiges sont ainsi bien enfouies et en contact avec la terre et ses organismes pour mieux en assurer leur dégradation. Le passage détruit aussi les repousses d’adventices. Nous avons testé il y a quelques années les couverts d’interculture entre maïs grain. Nous avons fait marche arrière car, semés tard début novembre, ces couverts ne poussent pas dans la majorité des cas. »

SCEA de Forges, 80 ha dont 40 de maïs grain, 20 de blé, 20 d’orge d’hiver. Élevage 280 truies naisseur-engraisseur.

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Yann Matura, 120 hectares à Buchy."Depuis trois ans, j’utilise des purins d'ortie tout formulés (Form GC) de J3G avec une application au 1er nœud et une seconde à 2 nœuds. Avec un coût de 10 euros à l'hectare, ces produits tonifient les cultures."
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Un tiers des producteurs envisage de réduire ou d'arrêter la production de maïs semences.
Maïs semences : un tiers des producteurs envisagent de réduire les surfaces ou d’arrêter
Les producteurs de maïs semences affichent un moral en berne après une année 2022 très difficile. La filière cherche des moyens…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures