Aller au contenu principal

Pilotage de l’azote : l’outil Farmstar se renouvelle pour 2021

Mis au point par Airbus avec le concours des instituts technique Arvalis et Terres Inovia, l’outil d’aide à la décision Farmstar va faire l’objet de deux offres adaptées aux besoins des agriculteurs à compter de 2021.

L'outil Farmstar a été utilisé pour le pilotage des apports azotés sur 380 000 hectares de blé en 2020. © Amazone
L'outil Farmstar a été utilisé pour le pilotage des apports azotés sur 380 000 hectares de blé en 2020.
© Amazone

Farmstar Eco et Farmstar Néo : l’outil Farmstar basé sur des images satellites pour piloter ses apports d’azote notamment se décline en deux services à compter de 2021. L’offre Farmstar Eco est simple : un conseil sur une parcelle pour le pilotage du troisième apport d’azote sur blé et une préconisation pour l’apport d’azote total sur colza. Ce service s’adresse aux agriculteurs qui ne veulent pas se compliquer la tâche.

L’offre Farmstar Néo vise les producteurs plus pointus, en agriculture de précision. « Pour chaque parcelle de son exploitation, l’agriculteur a en direct le niveau de déficit azoté (grâce au modèle CHN), ce qui lui permet de prioriser ses actions et de planifier ses opérations, explique Charlotte Postma, responsable du portefeuille agriculture à Airbus. En ce sens, il peut recevoir des alertes sur son portable. Le service prend mieux en compte la diversité du sol et l’objectif de rendement intraparcellaire. »

Sur chaque service, les tableaux réglementaires avec les pratiques de fertilisation peuvent être aisément exportés. L’offre Néo se limitera aux situations de colza associé en 2021 alors que celle Eco portera sur blé, colza et colza associé. En 2022, un nouveau portail Farmstar proposera une offre Néo élargie aux mêmes cultures que l’Eco. L’offre Néo devrait être proposée au même tarif que la prestation Farmstar aujourd’hui. En 2020, Farmstar a été utilisé sur 600 000 hectares (380 000 en blé, 140 000 en orge, 80 000 en colza) pour 13 000 agriculteurs via 47 distributeurs. Le maïs a été retiré des services Farmstar pour cause de manque de valeur ajoutée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

[vidéo] Julien Denormandie : « La transition agroécologique impose de créer de la valeur. »
Interrogé par les parlementaires, le ministre de l’agriculture a estimé que peu de secteurs peuvent se prévaloir des efforts…
L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures