Aller au contenu principal

Photovoltaïque : tarif garanti jusqu’à 500 kW

En levant l’obligation d’appel d’offres au-delà de 100 kW, le gouvernement facilite les grands projets photovoltaïques, jusqu’ici compliqués pour les agriculteurs.

Les projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m² de surface, bénéficieront désormais d’un tarif d’achat sans avoir besoin de répondre à un appel d’offres.
Les projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m² de surface, bénéficieront désormais d’un tarif d’achat sans avoir besoin de répondre à un appel d’offres.
© S. Leitenberger

Barbara Pompili vient de signer un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures. Les projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m² de surface, bénéficieront désormais d’un tarif d’achat sans avoir besoin de répondre à un appel d’offres. « C’est un formidable levier de croissance pour le solaire », a appuyé la ministre de la Transition écologique. C’est en tout cas une mesure jugée nécessaire pour atteindre les objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie. Les capacités doivent être triplées d’ici à 2028.

L’initiative était attendue depuis des mois par les professionnels du secteur. « Les conditions nous semblent réunies pour que la filière puisse poursuivre son développement dans un cadre stabilisé », a salué Xavier Daval, président de la commission solaire du Syndicat des énergies renouvelables. « Cette décision est une bonne nouvelle pour développer les panneaux sur toitures et l’autonomie dans nos fermes », ont applaudi les Jeunes agriculteurs, qui s’opposent par contre à la multiplication du photovoltaïque au sol.

La FNSEA a rappelé que cette avancée avait été « âprement argumentée et négociée », soulignant que la baisse des tarifs et la complexité des dispositifs ont exclu, de fait, les agriculteurs des grands projets jusqu’alors soumis à appels d’offres. Leurs hangars étaient en compétition avec de très grands projets, souvent plus rentables et mieux-disants. Les porteurs de projets peuvent exhumer leurs plans.

13 % du parc photovoltaïque est agricole

Automatiquement accessible et réglementé dès lors qu’un contrat est signé avec EDF, le tarif d’achat d’électricité est de 98 €/MWh jusqu’à 1 100 kWh/kWc pour toutes les installations photovoltaïques inférieures à 500 kWc pour le quatrième trimestre 2021.

La contribution de l’agriculture aux objectifs de l’État en termes de production d’énergies renouvelables est loin d’être négligeable : 13 % du parc photovoltaïque est agricole, réparti sur plus de 10 000 bâtiments.

Aller plus loin

 

Les plus lus

Pucerons sur une betterave
Néonicotinoïdes : pas de dérogations possibles selon la CJUE, les betteraviers s’insurgent
Un arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne estime que les Etats membres ne peuvent pas réautoriser les néonicotinoïdes…
Christophe Noisette (Inf'OGM) et Hugo Clément devant une parcelle de colza.
Du colza génétiquement modifié retrouvé près de Rouen : pourquoi l’Anses préconise de mieux surveiller les OGM dans l’environnement ?
Suite à la détection de colza génétiquement modifié au bord d’une route normande par Inf’OGM et Hugo Clément, l’Anses recommande…
L'orge semé durant la première quinzaine d'octobre est particulièrement en avance cette année.
Météo agricole : quelles menaces pour les cultures en avance ?
« Vague de chaleur hivernale », « faux printemps », malgré le retour de températures de saison, quel est l'impact de la douceur…
Manifestation d'agriculteurs à Paris
Néonicotinoïdes : des agriculteurs vont manifester le 8 février à Paris
La confédération générale des planteurs de betteraves, la FNSEA Grand Bassin Parisien et des fédérations de JA, appellent les…
Alexandre Pelé, président de la CGB Centre-Val de Loire, rappelle que 2 000 producteurs cultivent la betterave dans sa région et dans le Bassin parisien.
Néonicotinoïdes : « Beaucoup de producteurs nous disent qu’ils ne vont pas semer de betteraves »
Après l’interdiction brutale des néonicotinoïdes pour l’enrobage des semences de betteraves, la filière accuse le coup. Réaction…
Les producteurs ne pourront pas utiliser des semences enrobées aux néonicotinoïdes pour les semis 2023.
Néonicotinoïdes : clap de fin pour les semences de betteraves
Le ministère de l’Agriculture confirme l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes en France pour enrober les semences de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures