Aller au contenu principal

Photovoltaïque : tarif garanti jusqu’à 500 kW

En levant l’obligation d’appel d’offres au-delà de 100 kW, le gouvernement facilite les grands projets photovoltaïques, jusqu’ici compliqués pour les agriculteurs.

Les projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m² de surface, bénéficieront désormais d’un tarif d’achat sans avoir besoin de répondre à un appel d’offres.
Les projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m² de surface, bénéficieront désormais d’un tarif d’achat sans avoir besoin de répondre à un appel d’offres.
© S. Leitenberger

Barbara Pompili vient de signer un arrêté facilitant le développement des projets photovoltaïques sur grandes toitures. Les projets de moins de 500 kW, soit 5 000 m² de surface, bénéficieront désormais d’un tarif d’achat sans avoir besoin de répondre à un appel d’offres. « C’est un formidable levier de croissance pour le solaire », a appuyé la ministre de la Transition écologique. C’est en tout cas une mesure jugée nécessaire pour atteindre les objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie. Les capacités doivent être triplées d’ici à 2028.

L’initiative était attendue depuis des mois par les professionnels du secteur. « Les conditions nous semblent réunies pour que la filière puisse poursuivre son développement dans un cadre stabilisé », a salué Xavier Daval, président de la commission solaire du Syndicat des énergies renouvelables. « Cette décision est une bonne nouvelle pour développer les panneaux sur toitures et l’autonomie dans nos fermes », ont applaudi les Jeunes agriculteurs, qui s’opposent par contre à la multiplication du photovoltaïque au sol.

La FNSEA a rappelé que cette avancée avait été « âprement argumentée et négociée », soulignant que la baisse des tarifs et la complexité des dispositifs ont exclu, de fait, les agriculteurs des grands projets jusqu’alors soumis à appels d’offres. Leurs hangars étaient en compétition avec de très grands projets, souvent plus rentables et mieux-disants. Les porteurs de projets peuvent exhumer leurs plans.

13 % du parc photovoltaïque est agricole

Automatiquement accessible et réglementé dès lors qu’un contrat est signé avec EDF, le tarif d’achat d’électricité est de 98 €/MWh jusqu’à 1 100 kWh/kWc pour toutes les installations photovoltaïques inférieures à 500 kWc pour le quatrième trimestre 2021.

La contribution de l’agriculture aux objectifs de l’État en termes de production d’énergies renouvelables est loin d’être négligeable : 13 % du parc photovoltaïque est agricole, réparti sur plus de 10 000 bâtiments.

Aller plus loin

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Prix du blé en surchauffe ? Si le rendu Rouen a battu son record exprimé en euros, ce n'est pas le cas des cours mondiaux exprimés en dollars, qui demeurent la référence sur le marché.
Prix du blé record à 300 euros : peut-il encore augmenter ?
Tiré à la hausse par de faibles stocks mondiaux, le coût de l’énergie et une forte demande, le prix du blé à Rouen de la récolte…
Renaud Bernadi, président de l'Unifa, et Florence Nys, déléguée générale de l'Unifa : « La filière est fortement mobilisée pour faire face à cette situation inédite ».
Engrais azotés : « Pas de pénurie d'ammonitrate », selon les fabricants français
Les industriels de la fertilisation assurent qu’ils ne baissent pas leur production d’ammonitrate, malgré des prix du gaz au…
Démineur. Julián Domínguez a été nommé ministre de l’Agriculture, dix ans après avoir quitté ce poste, pour traiter le dossier explosif du blé OGM.
250 000 tonnes de blé OGM récoltées en Argentine : quelles conséquences pour les marchés mondiaux ?
L’Argentine va récolter en décembre 250 000 tonnes de blé OGM tolérant à la sécheresse, faisant peser des risques énormes pour la…
Grâce à des rendements records, la production française de maïs pourrait se hisser à 15,5 millions de tonnes contre 13,5 Mt il y a un an, malgré le repli de 10 % des surfaces.
Récolte 2021 de maïs : rendements records en vue !
Le rendement moyen du maïs en France devrait avoisiner 11 tonnes à l’hectare, selon l’AGPM, établissant un nouveau record. La…
Les critiques se durcissent contre la HVE, jugée insuffisamment exigeante par les partisans du bio pour accomplir la transition agroécologique.
HVE : vrai progrès environnemental ou écoblanchiment ?
Futur sésame des éco-régimes de la PAC, au même titre que l’AB, la certification HVE cristallise les oppositions. Pas assez…
L'itinéraire technique du soja est peu gourmand en intrant, les coûts se concentrant sur le poste semences lorsqu'elles sont certifiées.
Soja : les faibles coûts de production, un atout clé pour la culture
Les coûts de production du soja sont faibles, surtout en situation non irriguée et dans le cas d'utilisation de semences de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures