Aller au contenu principal

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond

Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables, autour de 37-38 millions de tonnes. Mais les craintes de dégradation qualitative persistent en raison des pluies.

La récolte française de blé tendre 2021 est attendue en net redressement du fait du rebond des surfaces et des rendements, mais les pluies de fin de cycle soulèvent des craintes pour la qualité.
© Réussir / FranceAgriMer / Arvalis

Alors que la moisson monte en puissance, les perspectives du retour à une récolte de blé tendre abondante se confirment pour la France. Arvalis et l'interprofession Intercéréales ont publié leur estimation de rendement national, à 74 quintaux/ha. Sur la base d'une surface de 5 millions d'hectares, cela conduirait à une récolte de 37 millions de tonnes (Mt). Ce chiffre est en ligne avec les prévisions de différents analystes, qui se situent entre 37 et 38 Mt.

Si ce rendement se confirme, ce serait une hausse du rendement de 8 % sur un an, et de 4 % par rapport à la moyenne décennale. « Dans la moitié nord, les blés ont bénéficié d’une pluviométrie convenable et de températures relativement fraîches au cours du printemps, favorisant l’expression du potentiel des cultures mais entrainant des moissons plus tardives. Dans le sud, l’hiver humide suivi de sécheresses parfois très intenses de fin février à fin avril ont pu en revanche entamer partiellement ce potentiel », précise François Laurent, directeur Recherche et développement d'Arvalis.

Cette hausse des rendements, combinée au retour d'une surface habituelle en blé tendre après le fort recul de l'an passé, ferait remonter la production tricolore de 8 millions de tonnes après la mauvaise performance de 2020. De quoi redonner du débit au débouché export, dont le robinet avait été largement resserré en 2020-2021 à cause de la petite récolte. En revanche, on ne s'achemine pas vers le très bon niveau de 2019 (près de 40 Mt).

La dernière ligne droite peut encore faire bouger les lignes, surtout si les pluies continuent d'être de la partie. La récolte s'annonce déjà historiquement tardive du fait du retard provoqué par les pluies et d'une fin de cycle fraîche. Les conséquences sur la qualité (PS, Hagberg...) seront particulièrement scrutés. Concernant la teneur en protéines, Arvalis avance un niveau de 11,6 %, proche de l'an passé.

Les plus lus

Les disponibilités en azote sont exceptionnellement faibles, au risque d'impacter la récolte prochaine.
Flambée des prix et risque de pénurie pour les engrais azotés
En sympathie avec les prix du gaz, les cours des engrais azotés pulvérisent les records. Pire, l’offre est limitée. Pour espérer…
Surcroît de travail, étalement du parcellaire et allongement des distances... Toutes les conséquences de l'agrandissement doivent être envisagées afin d'en évaluer l'impact sur les conditions de travail au quotidien.
Foncier agricole : quatre questions à se poser avant de s’agrandir
Lorsqu’une opportunité se présente, s’agrandir est souvent tentant. Mais les économies d’échelle ne sont pas forcément au rendez-…
Face aux dégradations, Cécile Ruèche, agricultrice à Bailly dans les Yvelies, a installé des panneaux pour expliquer le rôle des bandes enherbées et en interdire l'accès. Ces zones tampons sont désormais mieux respectées.
Agriculture périurbaine : « Ne pas rester seul face aux incivilités dans la plaine »
En zone périurbaine, incivilités et dégradations des parcelles sont usantes. L’action collective permet de ne pas se décourager…
Les faibles poids spécifiques sont le principal point faible de la récolte 2021 de blé tendre en France. La teneur en protéines est en revanche satisfaisante.
Qualité des blés 2021 : êtes-vous dans la moyenne ?
Ce n’est pas une grande année pour la qualité des blés français, notamment en raison de l’effondrement du poids spécifique sous l…
Le prix du blé dur français a répliqué la forte hausse enregistrée en Amérique du Nord au cours de l'été pour dépasser 400 €/t.
Blé dur : pourquoi les prix explosent malgré une qualité française médiocre ?
La récolte canadienne rachitique fragilise l’équilibre offre/demande du bilan mondial de blé dur, provoquant l’envolée des prix…
Circuler avec les engins agricoles sur les routes très fréquentées requiert des précautions.
Agriculture périurbaine : « Pour accéder à mes parcelles, j’évite les entrées et sorties de bureau »
Circulation difficile, dégâts de lapins, dépôts sauvages… Des agriculteurs situés en zone périurbaine cherchent la parade face à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures