Aller au contenu principal

Méthanisation : les digestats désormais identifiés comme fertilisants dans certains cas

Dorénavant, certains digestats peuvent être utilisés comme fertilisants.
© A. Conté

L’arrêté du 13 juin 2017 définit certains digestats comme fertilisants agricoles. Pour cela, le produit doit respecter des limites de teneur en minéraux définies dans le cahier des charges nommé CDC DigAgri 1 (1500 mg de zinc/kg de matière sèche ou 600 mg de cuivre/kg de matière sèche, par exemple). Ce dernier précise les règles en cas d’échange de produits. Dans ce cas, le responsable de la mise sur le marché du digestat est l’exploitant de l’unité de méthanisation dont il est issu. Le produit ne doit pas être mélangé à une autre matière fertilisante et doit être livré en vrac uniquement.

Le cahier des charges prévoit également les conditions d’emploi de ces digestats. Ainsi, sur les grandes cultures, le fertilisant peut être épandu toute l’année, soit avant l’implantation d’une culture lorsqu’il est enfoui immédiatement, soit sur une culture en place quand un système d’enfouisseurs est prévu. Attention, l’utilisateur doit raisonner les apports afin de ne pas dépasser certaines quantités maximales en éléments minéraux dans le sol.

L.D.

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

L'encadrement réglementaire des NBT est un enjeu de taille pour la filière semencière, qui plaide pour des règles plus souples que celles imposées aux OGM. © G. Omnès
Sélection variétale : comprendre les NBT en 5 questions
OGM cachés aux effets incertains pour les uns, accélérateur puissant de la sélection variétale pour les autres, les NBT divisent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures