Aller au contenu principal

Maïs : « Contre les taupins, je multiplie les leviers d’action »

Agriculteur bio à Saint-Abraham dans le Morbihan, Gildas David joue sur le choix des variétés et les dates de semis de maïs pour contrôler les taupins. La technique des plantes appâts a été testée sur ses parcelles.

Gildas David : "Je fais en sorte de favoriser la levée rapide des maïs de manière à les rendre moins vulnérables aux attaques de taupins." © G. D.
Gildas David : "Je fais en sorte de favoriser la levée rapide des maïs de manière à les rendre moins vulnérables aux attaques de taupins."
© G. D.

« Sur mes parcelles, des attaques de taupin se produisent localement et se manifestent par des ronds où les plants disparaissent. Il existe plusieurs leviers d’action pour les contrôler. Je sème le maïs en décalé, vers le 10 mai au lieu de fin avril en conventionnel, sur un sol réchauffé.

Je choisis des variétés avec une vigueur de départ très rapide et le maïs est implanté sur les terres les moins acides et les plus fertiles. Tout ceci concourt à une levée rapide des maïs, ce qui les rend moins vulnérables aux attaques des ravageurs. Ce sont aussi des conditions pour réussir au mieux son désherbage mécanique.

La société Corteva teste la technique de plantes appâts sur mes parcelles depuis trois ans, associée à l’emploi d’un insecticide bio et avec le concours de Monosem. Dans les faits, la technique est simple à mettre en œuvre, dans le réglage du semoir notamment. Les plantes appâts doivent être gérées comme n’importe quelle adventice. Il ne faut pas tarder pour les détruire, et le faire dès le stade 2-3 feuilles du maïs pour éviter la concurrence avec la culture. Cela n’empêche pas les taupins d’être toujours attirés dans le sol par ces plantes.

Je réalise plusieurs passages de herse étrille ou de roto étrille jusqu’à 5-6 feuilles du maïs selon les conditions climatiques, puis la bineuse. Je n’ai pas tenté la technique des plantes appâts sur mes parcelles mais c’est bien de voir qu’il existe d’autres leviers de lutte contre le taupin que ceux qui sont utilisés jusqu’à présent. »

90 hectares en bio dont 20 à 30 ha de maïs, élevage de poules pondeuses.

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Un tiers des producteurs envisage de réduire ou d'arrêter la production de maïs semences.
Maïs semences : un tiers des producteurs envisagent de réduire les surfaces ou d’arrêter
Les producteurs de maïs semences affichent un moral en berne après une année 2022 très difficile. La filière cherche des moyens…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures