Aller au contenu principal
Font Size

Compétitivité française
Les grandes cultures souffrent d'une rupture du progrès technique

Contrairement aux États-Unis, la France connaît une stagnation de la productivité des intrants en grandes cultures depuis 1997. Ce ralentissement vaut pour le blé et pour le colza.

La stagnation du rendement du blé en France est un fait avéré,mais qu’en est-il de la productivité, y compris pour les autres cultures ? C’est ce qu’a analysé Jean-Pierre Butault, directeur de recherche en sciences sociales à l’Inra AgroParisTech, en mesurant l’évolution comparée en France et aux États-Unis du rapport entre le rendement et la quantité d’intrants liés aux charges variables (engrais, phyto, semences, carburant) utilisés à l’hectare. L’analyse globale sur les trois cultures blé-maïs-colza pour la France et blé-maïs-soja pour les États-Unis est édifiante : « la productivité évolue plus favorablement en France jusqu’en 1997, puis elle stagne alors qu’elle continue de progresser aux États-Unis. Ce ralentissement en France est principalement dû à la stagnation de la productivité en blé et probablement en colza. En revanche, on ne peut pas conclure dans ce sens pour le maïs. »

PAS DE DÉSINTENSIFICATION
En blé, c’est à partir de 1997 que l’on observe une stagnation des rendements tout en apportant autant d’intrants. « Il n’y a pas eu de désintensification depuis 1997. Celleci a eu lieu plus tôt: entre 1985 et 1995 environ. Ce n’est donc pas l’explication. Les agronomes expliquent que c’est dû aux changements climatiques. On peut aussi penser que les efforts consacrés à l’amélioration du taux de protéines depuis une quinzaine d’années ont freiné l’augmentation des rendements », poursuit-il.Aux États-Unis,malgré des apports d’intrants moins importants qu’en France, la productivité est moindre du fait de rendements particulièrement faibles, autour de 30 quintaux/hectare en moyenne.

OLEAGINEUX : Le soja devance le colza

Alors que le colza et le soja se retrouvent en concurrence sur les mêmes marchés, avec des rendements et des prix similaires, leur conduite culturale est bien différente. Le soja reçoit beaucoup moins d’engrais de fond, pas du tout d’azote, et beaucoup moins de pesticides (2,5 traitements contre 7,5 pour le colza). De plus, le rendement en soja poursuit sa croissance depuis dix ans, alors que celui du colza est en dents de scie. L’écart de la productivité des intrants se creuse entre les deux cultures.

MAÏS : France & USA au coude à coude

En maïs, si la productivité des intrants en France a été inférieure à celle des États-Unis au début des années 2000, il y a eu un rattrapage depuis et même peut-être une inversion en 2011. « À mon grand étonnement, les pratiques culturales sur maïs sont, en moyenne, identiques de part et d’autres de l’Atlantique:même dose d’azote, 150 kg/ha, etmême nombre de traitements à 3,3. Et ce malgré la présence des OGM aux USA sur plus de la moitié des surfaces », souligne Jean-Pierre Butault.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures