Aller au contenu principal

Qualité et traçabilité des aliments
Les Français veulent des informations précises

Selon une enquête Ipsos réalisée pour Agri Confiance, les Français sont loin d´être sereins face à la sécurité des aliments.


Dans un contexte d´inquiétude ambiante, marqué par la crise de la vache folle, les OGM et dernièrement la grippe aviaire, les consommateurs recherchent des informations précises, une transparence et une traçabilité totales sur leurs aliments et souhaitent un auto-contrôle accru de la part des différents acteurs. C´est ce qui ressort d´une enquête Ipsos/Agri Confiance(1).
Plus de la moitié des consommateurs français - 57 % exactement - se disent inquiets quant aux possibles conséquences des aliments sur leur santé. Cette crainte relative à la sécurité des aliments concerne toutes les générations, toutes les catégories socioprofessionnelles et toutes les régions.
De même, 54 % des Français pensent manquer d´information sur les méthodes de culture, d´élevage et de transformation des aliments qu´ils achètent. Le sentiment d´inquiétude et celui du manque d´information sont liés.
L´enquête consommateurs révèle que 96 % des Français s´inquiètent du bon respect de l´environnement par tous les exploitants agricoles. ©P. Cronenberger

Les labels inspirent confiance
Il est aujourd´hui important de pouvoir repérer facilement les produits garantis en faisant ses courses. En effet, 73 % des Français accordent plus d´importance aux produits marqués d´un label. Ces « marqueurs » de qualité sont devenus des critères de décision au moment de l´achat ; 62 % des consommateurs estiment que l´information apportée par les labels et les signatures est suffisante pour les rassurer sur un certain niveau de qualité (origine et traçabilité certifiées). Mais paradoxalement, cette information est aussi jugée incomplète par 53 % des Français !
Les consommateurs sont en quête d´une information complète concernant l´aliment depuis sa culture jusqu´au produit fini.

Par ailleurs, 96 % des Français s´inquiètent du bon respect de l´environnement par tous les exploitants agricoles.
Les normes nationales de management d´entreprises (NF V01-005, NF V01-007) et internationales ISO, couvrant les différentes étapes, de la production à la sortie d´usine, sont de plus en plus recherchées par les consommateurs.
De plus, 95 % d´entre eux sont soucieux de la traçabilité de l´aliment, de l´agriculteur jusqu´au magasin.
Enfin, 71 % des consommateurs aimeraient savoir si le niveau de revenu et les intérêts de l´exploitant agricole sont reconnus.
Tous les résultats de cette enquête confortent les coopératives dans la démarche AgriConfiance qui, au travers d´un système de management contractuel, implique les agriculteurs sociétaires et apporte une réponse dans les domaines de la qualité des produits, la sécurité des aliments, la traçabilité, la transparence et la maîtrise des impacts environnementaux.

(1) Enquête Ipsos Agri Confiance réalisée les 19 et 20 mai 2006, auprès d´un échantillon de 1016 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, interrogées par téléphone.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
Terres agricoles : l'indice des fermages 2020 est publié
Le nouvel indice du fermage est connu. En légère hausse de 0,55 %, il est de 105,33. Ce chiffre permet de déterminer le montant…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures