Aller au contenu principal

Les chercheurs aux petits soins du maïs

La sélection du maïs grain reste dynamique. Depuis soixante ans, le maïs gagne 1,2 quintal par hectare de productivité par an en France. C’est mieux que les céréales à paille. La concurrence est vive entre les sélectionneurs. Les stratégies se raisonnent au niveau mondial même si l’Europe présente une particularité de taille : les travaux de recherche ne concernent pas les OGM.

À en croire les chercheurs, le maïs de 2030 ne devrait guère changer physiquement de celui qui est cultivé en 2015. En revanche, la moyenne de productivité devrait se rapprocher des meilleurs records d’aujourd’hui. Par ailleurs, les scientifiques cherchent à régulariser le rendement grâce à une meilleure tolérance aux contraintes hydriques.

Deux obtenteurs, Limagrain et Syngenta, expliquent l’évolution de la sélection grâce aux outils de plus en plus performants de la biologie moléculaire, de la génomique, de la statistique, et grâce aussi à la course aux meilleures collections génétiques.

Pour en savoir plus

 

Voir dossier Réussir Grandes Cultures de janvier 2015. RGC n°287, p. 28 à 39.

Au sommaire :

. p. 30 - La productivité demeure l'enjeu majeur

. p. 34 - Alain Charcosset, chercheur à l'Inra : "Rapprocher le rendement moyen des records"

. p. 36 - Limagrain booste sa recherche

. p. 38 - Syngenta s'appuie sur son réseau modialisé

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Thierry Royer et Bruno Bremenson, agriculteurs dans l'Orne."Avec une prestation de coupe et déchiquetage assurée par Bois négoce énergie, les haies nous rapportent 12 euros la tonne de bois plaquette." © C. Gloria
Les haies, des atouts agronomiques et une source de revenu
Au-delà de l’intérêt environnemental et agronomique, deux producteurs de grandes cultures de l’Orne valorisent économiquement…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures