Aller au contenu principal

Aménagement parcellaire : des sites web au service du regroupement des îlots

Deux plateformes en ligne proposent d’échanger des parcelles agricoles. Ces outils permettent de rentrer en contact avec des voisins d’une parcelle éloignée ou de faire des échanges en cascade.

Echangeparcelle.fr met en relation des agriculteurs qui manifestent chacun leur souhait d’échanger une parcelle tandis que labonneparcelle.safer.fr s’appuie sur le besoin d’un agriculteur et la connaissance du parcellaire de tous les agriculteurs du territoire. © C. Baudart
Echangeparcelle.fr met en relation des agriculteurs qui manifestent chacun leur souhait d’échanger une parcelle tandis que labonneparcelle.safer.fr s’appuie sur le besoin d’un agriculteur et la connaissance du parcellaire de tous les agriculteurs du territoire.
© C. Baudart

Et si nous étions à la veille d’une simplification massive et radicale des parcellaires ? Un remembrement d’un autre genre ? La Safer Grand Est vient de lancer un site d’échange de parcelles gratuit, baptisé labonneparcelle.safer.fr, disponible sur PC, tablette et smartphone. Il sera proposé sur l’ensemble de la France dès le début d’année prochaine. « Dans les Ardennes, plus de 50 % des agriculteurs ont des îlots à plus de 15 kilomètres de leur siège d’exploitation, observe Stéphane Martin, directeur général de la Safer Grand Est. L'outil labonneparcelle.safer.fr permet de rapprocher les îlots de la ferme, évite les déplacements inutiles et limite les coûts d’exploitation. C’est un gain de temps et une source d’économie évidente. »

Une fois les données des parcelles enregistrées, un algorithme identifie les échanges optimaux. « Par sa puissance de calcul, cet outil peut proposer une chaîne d’échanges complexe », précise Stéphane Martin. Soucieuses de la sécurité des automobilistes, les collectivités locales appuient ces initiatives : la région Grand Est a soutenu le développement de Labonneparcelle à hauteur de 30 %, pour 80 000 euros.

Un site précurseur pour les échanges de parcelles créé par un agriculteur

Les échanges de parcelles sur Internet existaient déjà grâce au site echangeparcelle.fr. Créé en 2016 par un agriculteur de la Marne et un développeur informatique sur le principe des sites de rencontre, il a mis en relation quelque 1 700 agriculteurs, qui ont échangé 2 500 parcelles correspondant à 5 200 hectares.

Le succès a donné des idées.  « Connaître tous les agriculteurs voisins d’une parcelle éloignée du siège d’exploitation est toujours compliqué. Echangeparcelle.fr met en relation des agriculteurs qui ne se connaissent pas mais qui rencontrent la même problématique : ils passent du temps sur la route pour cultiver leurs parcelles », explique Mickael Jacquemin, cogérant du site. Dès lors, l’échange est profitable à tous. « C’est du gagnant-gagnant. »

Principale distinction entre les deux sites : echangeparcelle.fr met en relation des agriculteurs qui manifestent chacun leur souhait d’échanger une parcelle tandis que labonneparcelle.safer.fr s’appuie sur le besoin d’un agriculteur et la connaissance du parcellaire de tous les agriculteurs du territoire.

Les plus lus

« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Moisson 2021 : vers une récolte abondante et historiquement tardive
En ce début juillet, le temps instable se poursuit et les pluies, même faibles, se succèdent, retardant les moissons. Les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures