Aller au contenu principal

Elèves, formez votre équipe !
Le concours « Champs & Lycées » élargit son champ d´action

Le concours « Champs & Lycées » s´adresse à tous élèves de l´enseignement supérieur. Portant initialement sur le blé tendre et le blé dur, il prend en compte désormais le maïs et la vigne.


Le concours « Champs et lycées » a été créé en 2002 à l´initiative de la société Syngenta Agro et Arvalis-Institut du végéral, en partenariat avec le ministère de l´Agriculture.
Ce concours porte sur le suivi raisonné des cultures mettant en oeuvre les principes du développement durable, à savoir la prise en compte de la pérennité économique de l´exploitation et des attentes de la société. C´est pourquoi il intègre les dimensions techniques, économiques, environnemental et un volet communication.
« Champs et lycées » s´adresse à tous les élèves de l´enseignement supérieur agricole : BTSA, écoles d´ingénieurs agricoles et agronomiques, cycle universitaire IUT-DUT... ©D. R.

Limite d´inscription fixée au 30 novembre
Pratiquement, il incite un groupe d´élèves à comparer sur une parcelle une conduite de culture « conventionnelle » et un itinéraire « raisonné ». Ce dernier intègre la mise en oeuvre de bonnes pratiques agricoles. Pour les prises de décision notamment en matière de protection phytosanitaire et pour le suivi des parcelles, les élèves s´appuient sur l´utilisation d´outils d´aide à la décision disponibles auprès des partenaires : instituts techniques, service de la protection des végétaux, chambres d´agriculture et services techniques de la distribution. Ils enregistrent leurs interventions et observations et conduisent leurs parcelles jusqu´à la récolte. A l´issue de ces travaux, ils mettent en ligne sur le site dédié, une synthèse de leurs travaux ainsi que des actions de communication entreprises.
Ce concours a connu un vif succès depuis son origine. En quatre ans, ce sont environ 600 élèves de classes de BTSA qui ont participé. Pour permettre à d´autres de concourir, en particulier ceux du Sud de la France, la cinquième édition introduit le maïs et la vigne comme cultures supports du concours.

Par ailleurs, pour amplifier la communication sur l´agriculture durable, les partenaires de « Champs et lycées » ont décidé de l´élargir désormais, à tous les élèves de l´enseignement supérieur concernés par l´agriculture : BTSA mais aussi écoles d´ingénieurs agricoles et agronomiques, cycle universitaire IUT-DUT... Les élèvent postulent par équipe de même niveau. Leur candidature doit être encadrée au minimum par un enseignant. Ce dernier s´engage à suivre les élèves durant la durée du concours. La parcelle support est une parcelle de l´établissement d´enseignement ou d´une exploitation voisine.
Pour cette cinquième édition, la date limite d´inscription est le 30 novembre 2006 pour une remise des dossiers le 30 novembre 2007.
L´inscription se fait en ligne sur le site internet : www.champs-et-lycees.net.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
« Une rénovation de toiture avec du photovoltaïque pour un risque zéro »
Sylvain Pigeon, agriculteur à Mareuil en Brie (51), a changé la toiture de son bâtiment en développant un projet photovoltaïque…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures