Aller au contenu principal

Lancement d’un colloque consacré à la gestion des risques en agriculture

UniLaSalle et Groupama Paris Val de Loire se penchent sur les risques en agriculture et ont annoncé la tenue d’un colloque international sur ce thème en février prochain.

« Seuls 30 % des agriculteurs souscrivent des assurances multirisques climatiques, constate Éric Gelpe, directeur général de Groupama Paris-Val-de-Loire lors de la conférence de presse le 29 novembre à Paris. Pourtant les risques sont bien présents : risques climatiques, économiques, liés aux prix, réglementaires ou encore sociétaux. » En partenariat avec la chaire management des risques en agriculture, les étudiants d’UniLaSalle ont essayé de les modéliser sur une exploitation. « Lors de ces études, on a remarqué que peu d’agriculteurs étaient conscients de tous les risques qu’ils encourent, explique Sylvie Lupton, titulaire de la chaire. Pour la plupart des céréaliers, le risque majeur est lié au financement ». Basé sur les données économiques du Rica, le modèle développé tente de calculer la vitesse à laquelle une exploitation retrouve son résultat économique au même niveau qu’avant le choc. « Le but est de caractériser les différentes stratégies, complète Éric Gelpe. Bien sûr assureurs et conseillers de gestion doivent être impliqués dans cette modélisation. » Pour approfondir ces sujets et échanger sur ces travaux, la chaire management des risques en agriculture organise un colloque les 22 et 23 février 2018. De nombreux chercheurs du monde entier sont attendus, mais pas qu’eux. Acteurs des pouvoirs publics et agriculteurs y sont conviés. Au programme, deux tables rondes, une sur la résilience des exploitations et l’autre sur les acteurs principaux des risques en agriculture et plus de soixante-dix contributions concernant les risques et la manière de les gérer. « L’agriculture est le secteur le plus exposé aux risques mais c’est aussi celui qui en a le moins conscience, ajoute Éric Gelpe. Et par conséquent, le milieu agricole est le moins protégé. »

Les plus lus

Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
 © Groupe Safer
Les terres agricoles, toujours objet de convoitise
Agriculteurs, promoteurs, investisseurs… La terre agricole reste convoitée. Malgré l’arrivée sur le marché de parcelles liée aux…
Dans de nombreuses régions, les niveaux élevés d’évapotranspirations affectent déjà les potentiels. © Jérôme Chabanne
Sécheresse  agricole : le mal est-il déjà fait pour les cultures ?
Le déficit de pluviométrie est d’ores et déjà critique pour les cultures en place dans le sud de la France et dans les terres…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Sur céréales, l'intensité des dégâts est lié à l’espèce, au stade et à l’exposition. © C. Baudart
Gel : des pertes autour de 10 % en colza et betterave
Les dégâts liés à l’épisode de gel qui a frappé les campagnes françaises à partir du 12 avril commencent à être chiffrés en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures