Aller au contenu principal

La nouvelle administration américaine en manque d'"éléments de langage" sur le changement climatique

Aux États-Unis, le changement de président a des effets inattendus sur la sémantique ministérielle. Début août, le quotidien anglais The Guardian a révélé que les employés du service de la conservation des ressources du département américain de l’agriculture (USDA) avaient reçu des emails de leur hiérarchie leur demandant d’éviter l’emploi du mot « changement climatique ». À la place, mieux valait lui préférer « évènements climatiques extrêmes ». Et plus question de s’adapter au changement climatique mais de développer de la « résilience » à ces évènements extrêmes. « Réduire les gaz à effet de serre » devenait de son côté une expression blacklistée. Selon ces emails, l’objectif n’était pas de changer les actions menées par le service mais la façon d’en parler. Ces informations ont bien sûr été démenties par le porte-parole de l’USDA. Reste, par exemple, que la section dédiée au changement climatique de l’EPA (Agence pour la protection de l’environnement) n’est plus accessible depuis avril… Le temps où les États-Unis, emmenés par Barack Obama, comptaient parmi les ardents défenseurs de la lutte contre le changement climatique et signaient l’accord de Paris sur le climat est bien révolu.

Les plus lus

Parcelles avec des infrastructures agroécologiques dans le lointain
Suppression des 4 % de jachère : quel impact sur ma télédéclaration PAC 2024 ?

Dès cette campagne 2024, il n’est plus nécessaire de mettre en place de la jachère, cultures fixatrices d’azote ou …

Installation de stockage de céréales de Jean-Christophe Dupuis, agriculteur à Mancey, en Saône-et-Loire
Stockage des céréales : « Mon installation simple me permet d’atteindre un coût de stockage de 8 €/t »
Jean-Christophe Dupuis est agriculteur à Mancay, en Saône-et-Loire. Depuis 2021, il stocke 1 200 tonnes de grains sur son…
Epandage d'engrais sur champ de blé
Engrais azotés : quelle stratégie d'achat adopter pour la prochaine campagne ?
La nouvelle campagne d’achats d’engrais azotés par les agriculteurs pour 2025 démarre à peine. C’est le moment de réfléchir à sa…
Parcelles agricoles au printemps, colza au premier plan, champ de blé et de colza au deuxième plan
PAC et DPB : les six points à retenir avant de faire un transfert

Le transfert des droits à paiement de base (DPB) est une démarche qu’il ne faut pas prendre à la légère puisqu’elle…

Clément Savouré, agriculteur en Eure-et-Loir
Achat d’engrais : « Nous arbitrons entre l’ammonitrate et la solution liquide en fonction du prix de l’unité d’azote »

Clément Savouré, agriculteur à Le Gué-de-Longroi, en Eure-et-Loir, privilégie les achats d’engrais à la morte-saison pour…

Thibaut et Dominique de Vulpillières, agriculteurs à Lavernose (Haute-Garonne),  "20 hectares est consacré chaque année au soja en dérobé."
Cultures dérobées : « Je réalise une marge brute en orge + soja au moins équivalente à un bon maïs »

Agriculteur à Lavernose (Haute-Garonne), Thibaut de Vulpillières cultive du soja en dérobé avec un semis dans la foulée de la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures