Aller au contenu principal

TGAP, TIC, DROITS DE DOUANE
La filière bioéthanol veut sauvegarder sa fiscalité

Les politiques ne soutiennent plus les biocarburants que du bout des lèvres. Pourtant, cette toute jeune filière, si fragile, ne peut pas encore voler de ses propres ailes.

La France produit 12 millions d’hectolitres de bioéthanol (960 000 t), soit presque la moitié de la production européenne. Les deux tiers sont issus de la betterave et le tiers de céréales. « Les outils industriels actuels vont permettre de satisfaire les objectifs européens appliqués à la France à l’horizon 2020 », considère Alain Jeanroy, coordinateur du dossier bioéthanol. C’est en 2005 que tout s’est accéléré en France avec l’octroi d’agréments supplémentaires pour près d’un million de tonnes sur la période 2005-2009. Entre 2004 et 2010, le périmètre de la production pouvant bénéficier d’une exonération fiscale est passé de 105 000 à près de 1,1 million de tonnes d’éthanol.Mais aujourd’hui, les capacités de production européennes sont de 50 millions d’hectolitres (4 Mt), deux fois supérieures à la consommation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les sangliers, dont les populations explosent, sont responsables de 85 % des dégâts de grand gibier occasionnés aux cultures.
Dégâts de gibier : le système d’indemnisation menacé d’explosion
Les dégâts de gibier coûtent de plus en plus cher aux fédérations départementales de chasseurs. Et détruisent des cultures qui n’…
Benoit Levasseur. "Depuis la mise en service du site, nous continuons de recevoir des groupes."
Méthanisation : « Je me mets à la place des habitants pour éviter les nuisances »
Fort d'une quadruple expérience en la matière, Benoît Levasseur, producteur de grandes cultures à Marcilly-sur-Seine, dans la…
En hiver, la présence d'un couvert contribue à une meilleure infiltration de l'eau, réduisant les risques de tassement ou de lissage du sol en profondeur.
Couverts d’interculture : comment optimiser leurs bénéfices sur la structure du sol ?
Bien menés, les couverts végétaux améliorent la structure du sol sur les premiers centimètres, mais ne remplacent pas le travail…
Alexandre Dufour. "Je ne travaille pas pour toucher des indemnités des chasseurs ni pour cultiver des chardons".
Dégâts de gibier : « Nos cultures sont détruites à chaque fois »
Alexandre Dufour est agriculteur en système polyculture- élevage allaitant sur 280 hectares à Agey, en Côte-d’Or. Il déplore des…
Les capsules de trichogrammes sont apportées à raison de 100 capsules par hectare.
Pyrale du maïs : les drones font décoller les trichogrammes
Une solution efficace contre la pyrale, qui économise du temps et des traitements insecticides : l’épandage de trichogrammes par…
Maurice Guthmann, agriculteur à Dessenheim (Haut-Rhin), apprécie la simplicité de l'utilisation des drones pour épandre les trichogrammes contre la pyrale du maïs.
Pyrale du maïs : « Avec le drone, je n’ai plus à m’occuper des trichogrammes »
Chez Maurice Guthmann, agriculteur à Dessenheim (Haut-Rhin), le recours à la prestation d’épandage de trichogrammes par drone…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures