Aller au contenu principal

Jacques Mathé, économiste à CER FRANCE
« La contractualisation n’a aucun effet sur le revenu »

Pour Jacques Mathé, le contrat est une garantie de vente, mais pas une garantie de prix.

« Je suis quelque peu irrité par le discours ambiant et la grande naïveté qui entoure le débat sur la contractualisation. Il faut rétablir la vérité: le contrat est une garantie de vente, pas une garantie de prix. La contractualisation sur les matières premières, c’est sympathique, mais cela n’aura aucun effet sur le revenu car au final, le prix sera toujours celui du marché. La contractualisation ne trouve un intérêt à mes yeux que sur des productions spécifiques qui nécessitent un cahier des charges bien déterminé. Les politiques et les responsables professionnels ont détourné le sens du mot ‘contrat’. On veut lui faire tenir des promesses qu’il n’est pas capable d’assurer. De plus, avant de s’engager sur un contrat, la priorité est de connaître de façon très précise son coût de production à la tonne. Or la majorité des agriculteurs n’ont pas leurs propres références en tête et s’en tiennent aux marges brutes. Pour moi, ce n’est pas le rôle des agriculteurs d’aller sur le marché à terme ; ils auraient plus à gagner à rester sur le prix de campagne et à consacrer leur énergie à une meilleure gestion, une maîtrise de leurs coûts de production et une amélioration des itinéraires techniques, surtout lorsqu’on est un agriculteur en zone intermédiaire avec 120 hectares de grains à commercialiser. »

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures