Aller au contenu principal

RAVAGEUR DE QUARANTAINE
La chrysomèle fait son apparition dans le Sud-Ouest

Après une année 2010 d’accalmie, la chrysomèle du maïs refait parler d’elle et se propage.

Dans l'été 2011, deux nouvelles régions ont été concernées par la présence de chrysomèle du maïs en France. D’abord la région Paca où deux insectes ont été repérés début août dans les communes de Tallard, (Hautes-Alpes) et de Mison (Alpes-de- Haute-Provence). Plus inquiétant : deux autres insectes ont aussi été identifiés dans la région Aquitaine, l’un à Moulon, près de Libourne en Gironde, et l’autre dans la commune de Journiac, au sud de Périgueux en Dordogne. Une situation inédite.Toute la procédure de lutte obligatoire va être enclenchée(1). « L’arrivée en Aquitaine, on s’y attendait, souligne Céline Duroc, directrice adjointe de l’AGPM. Ce n’est pas une catastrophe mais cela va être très pénible pour les agriculteurs. La caisse de solidarité leur viendra en aide. » Les sites concernés se trouvent pour l’Aquitaine non loin de l’autoroute A89, à une centaine de kilomètres de distance l’un de l’autre. En Paca, ils sont plus rapprochés (une trentaine de kilomètres) et là encore, ils suivent l’autoroute A51.
L’AGPM répète inlassablement sa volonté de sortir du processus d’éradication, considérant que celui-ci ne fonctionne pas car la propagation se fait beaucoup par les camions. « Dans les régions où l’insecte est installé, en Alsace et Rhône-Alpes, nous avons obtenu en 2011 de mettre en place une stratégie de confinement qui vise à retarder le développement de l’insecte et qui a un rôle pédagogique vis-à-vis des agriculteurs et des pouvoirs publics », souligne Daniel Martin, AGPM dans l’Ain, où près de 900 adultes ont été capturés cette année.

DIFFÉRENCES DE NUISIBILITÉ
L’AGPM suit de près ce qui se passe en Italie, où la chrysomèle est présente depuis longtemps. « Nous sommes convaincus que la nuisibilité de la chrysomèle est moindre en Italie et en France que dans les pays continentaux comme les États- Unis ou l’Europe centrale, parce que les maïs sont mieux alimentés et sont capables de tolérer un niveau d’attaque supérieur. La nuisibilité peut être divisée par trois », affirme Jean-Paul Renoux, ingénieur d’Arvalis. Un argument de plus en faveur de la fin de l’objectif d’éradication. Pour l’heure, la sortie de la chrysomèle de la liste des insectes de quarantaine n’a pas abouti car les États membres européens ne sont pas d’accord sur la stratégie à suivre.

(1) La procédure prévoit une zone focus (rayon d’un kilomètre autour du lieu de capture), une zone de sécurité (5 km) et une zone tampon (34 km autour de la zone de sécurité).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
En agriculture de conservation des sols et en semis direct, le glyphosate pourrait être autorisé avec une limitation de dose. © Arvalis
Glyphosate : vers une interdiction en labour et maintien à dose réduite en non-labour
Selon les usages, la molécule devrait être interdite ou autorisée avec de fortes réductions des doses. L’agriculture de…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures