Aller au contenu principal

« J'ai conçu un outil pour semer les couverts en conservant la fraîcheur du sol »

Agriculteur sur 160 hectares à Noyales (Aisne), Victor Boutin a conçu un outil spécifique lui permettant de semer un couvert en travaillant très peu la terre de façon à y préserver l'humidité.

Victor Boutin, agriculteur à Noyales (02)  -  "J'ai transformé un outil pour un semis du couvert après moisson préservant la fraîcheur du sol." © VB
Victor Boutin, agriculteur à Noyales (02) - "J'ai transformé un outil pour un semis du couvert après moisson préservant la fraîcheur du sol."
© VB

« Avec le semis classique d’un couvert entre le 15 et le 25 août après une moisson fin juillet, c’est quitte ou double : tout dépend s’il pleut derrière ou pas. L’an dernier, j’ai semé un couvert trois jours après moisson sur 30 hectares. Cela nécessite une bonne organisation puisque l’on presse les pailles après la récolte pour notre élevage.

J’ai transformé un outil pour ce semis. J’ai repris le chassis et les dents d’un déchaumeur à dents (chisel) sur lequel j’ai fixé un semoir Nodet et remplacé les lames au bout des dents par des pointes d’1,8 cm de large. Ces pointes produisent un petit sillon dans la terre avec un semis des graines juste derrière à 2-3 cm de profondeur. La fraîcheur du sol est préservée en intervenant rapidement après moisson et en gratouillant juste un peu la terre lors du passage.

Les couverts ont bien levé. Une pluie de 15 mm leur a été bénéfique, mais leur croissance a été ralentie pendant trois semaines, à cause de la rémanence d’un herbicide de type Allié appliqué avant épiaison pour détruire les chardons. Malgré tout, j’ai obtenu une bonne biomasse de l’ordre de 2,5 à 3 t/ha MS à l’automne, avant broyage le 22 novembre. Un apport de fumier et lisier a été effectué en septembre.

J’avais choisi un mélange de féverole, pois, moutarde, phacélie, trèfle d’Alexandrie et vesce de printemps (50 €/ha) offrant une bonne couverture des sols contre les adventices et contre l’érosion. Le travail du sol qui a suivi la destruction du couvert m’a paru facilité avec une structure améliorée. Derrière, j’ai semé des betteraves.

Je reconduirai ce type de semis cet été, non seulement avant culture de printemps mais aussi entre deux blés ou avant un escourgeon, en m'abstenant de faire plusieurs déchaumages avec ce semis direct. Il conviendra d’être vigilant sur le salissement des champs par les adventices. »

En cours d’installation avec son père Hubert. 160 hectares : 80 de blé tendre, 40 de betterave sucrière, 10 d’escourgeon, 10 de colza, 10 d’orge de printemps, pois, prairie… Elevage de bovins et porcs.

Les plus lus

Pucerons sur une betterave
Néonicotinoïdes : pas de dérogations possibles selon la CJUE, les betteraviers s’insurgent
Un arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne estime que les Etats membres ne peuvent pas réautoriser les néonicotinoïdes…
Christophe Noisette (Inf'OGM) et Hugo Clément devant une parcelle de colza.
Du colza génétiquement modifié retrouvé près de Rouen : pourquoi l’Anses préconise de mieux surveiller les OGM dans l’environnement ?
Suite à la détection de colza génétiquement modifié au bord d’une route normande par Inf’OGM et Hugo Clément, l’Anses recommande…
L'orge semé durant la première quinzaine d'octobre est particulièrement en avance cette année.
Météo agricole : quelles menaces pour les cultures en avance ?
« Vague de chaleur hivernale », « faux printemps », malgré le retour de températures de saison, quel est l'impact de la douceur…
Manifestation d'agriculteurs à Paris
Néonicotinoïdes : des agriculteurs vont manifester le 8 février à Paris
La confédération générale des planteurs de betteraves, la FNSEA Grand Bassin Parisien et des fédérations de JA, appellent les…
Alexandre Pelé, président de la CGB Centre-Val de Loire, rappelle que 2 000 producteurs cultivent la betterave dans sa région et dans le Bassin parisien.
Néonicotinoïdes : « Beaucoup de producteurs nous disent qu’ils ne vont pas semer de betteraves »
Après l’interdiction brutale des néonicotinoïdes pour l’enrobage des semences de betteraves, la filière accuse le coup. Réaction…
Les producteurs ne pourront pas utiliser des semences enrobées aux néonicotinoïdes pour les semis 2023.
Néonicotinoïdes : clap de fin pour les semences de betteraves
Le ministère de l’Agriculture confirme l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes en France pour enrober les semences de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures