Aller au contenu principal

« Je fais un suivi des limaces dans les parcelles deux fois par semaine »

Guillaume Chamouleau, agriculteur en agriculture de conservation à Cellefrouin en Charente, utilise des plaques pièges pour déterminer si l’intervention est nécessaire.

Guillaume Chamouleau teste l'outil Limacapt comportant une caméra et qui permet de recueillir des données à distance sur le nombre de limaces se déplaçant la nuit sur une parcelle.
Guillaume Chamouleau teste l'outil Limacapt comportant une caméra et qui permet de recueillir des données à distance sur le nombre de limaces se déplaçant la nuit sur une parcelle.
© G. Chamouleau

« Dans les périodes les plus à risque en anticipant un peu les semis, j’effectue un comptage de limaces sur une de mes parcelles, tôt le matin et deux fois par semaine. Je pose quatre plaques pièges de 50 x 50 centimètres fournies par la société De Sangosse. Pour le colza, avec un comptage de 2 limaces au mètre carré, on peut potentiellement intervenir. Je me base aussi sur les précédents culturaux et les prévisions météo pour prendre ma décision. Pour le blé, le seuil de déclenchement d’un traitement est plus élevé : 5 à 10 limaces au mètre carré.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les disponibilités en azote sont exceptionnellement faibles, au risque d'impacter la récolte prochaine.
Flambée des prix et risque de pénurie pour les engrais azotés
En sympathie avec les prix du gaz, les cours des engrais azotés pulvérisent les records. Pire, l’offre est limitée. Pour espérer…
Surcroît de travail, étalement du parcellaire et allongement des distances... Toutes les conséquences de l'agrandissement doivent être envisagées afin d'en évaluer l'impact sur les conditions de travail au quotidien.
Foncier agricole : quatre questions à se poser avant de s’agrandir
Lorsqu’une opportunité se présente, s’agrandir est souvent tentant. Mais les économies d’échelle ne sont pas forcément au rendez-…
Face aux dégradations, Cécile Ruèche, agricultrice à Bailly dans les Yvelies, a installé des panneaux pour expliquer le rôle des bandes enherbées et en interdire l'accès. Ces zones tampons sont désormais mieux respectées.
Agriculture périurbaine : « Ne pas rester seul face aux incivilités dans la plaine »
En zone périurbaine, incivilités et dégradations des parcelles sont usantes. L’action collective permet de ne pas se décourager…
Les taxes antidumping sur la solution azotée contribuent au déséquilibre du marché.
Prix des engrais : la taxe anti-dumping aggrave la situation
La mesure maintenue par Bruxelles amplifie la hausse des prix et congestionne le marché des engrais. Les syndicats agricoles l'…
La baisse des volumes d'engrais azotés disponibles sur le marché mondial complique l'approvisionnement de l'agriculture française, très dépendante des importations.
Pénurie d'engrais azotés : quels risques pour les agriculteurs au printemps ?
Coops et négoces s’inquiètent d’un risque de pénurie d’engrais azotés au printemps sur fond de flambée des prix et d’importations…
Les faibles poids spécifiques sont le principal point faible de la récolte 2021 de blé tendre en France. La teneur en protéines est en revanche satisfaisante.
Qualité des blés 2021 : êtes-vous dans la moyenne ?
Ce n’est pas une grande année pour la qualité des blés français, notamment en raison de l’effondrement du poids spécifique sous l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures