Aller au contenu principal

« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin

Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment autorisé. Pour l’exploitant, ce blé fait preuve d’un véritable intérêt face à la sécheresse.

Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021.
© G. Irastorza

Guillermo Irastorza cultive 17 000 hectares (ha) dont 9 000 ha en céréales, à Coronel Dorrego, une région semi-aride (600 mm/an en moyenne) du sud-est de la province de Buenos Aires. Il est l’un des quinze producteurs à avoir testé, l’an dernier, le blé OGM HB4 de Trigall Genetics/Bioceres.

« J’ai signé un contrat avec Bioceres en tant que simple prestataire de services, car Bioceres reste propriétaire de la récolte, dit-il. J’ai semé une parcelle d’essai de 1 200 ha. Des lots témoins ont été implantés avec une variété performante que je maîtrise bien (ACA 602). Le protocole de la conduite de culture a été rigoureux et supervisé par un technicien de Bioceres. »

Il a découvert cette variété par l’intermédiaire d’un ami. « Il l’avait testée sur des sols à fort potentiel agronomique, à Córdoba. Vu qu’elle a été conçue pour supporter des conditions sèches, j’ai proposé à Bioceres de faire un essai sur mes terres où les rendements sont fortement limités par le déficit hydrique. »

La différence de rendement aurait été « spectaculaire dans les endroits extrêmes, là où les sols sont à fleur de roche ». Le blé HB4 y a atteint 16 q/ha, contre 12 q/ha avec la variété témoin. Le rendement moyen de la parcelle semée avec du blé HB4 a été de 23 q/ha. « J’ai 65 ans, suis fils et petit-fils de céréalier… Jamais je n’avais vu ça : les champs formaient une belle table rase », assure Guillermo Irastorza, qui affirme vouloir accroître la surface l’an prochain. Pour l’heure, sa récolte de blé OGM est toujours stockée sur sa ferme. Elle sera soit détruite, soit ressemée et/ou exportée.

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
La nouvelle convention collective implique d'échanger avec son salarié sur son poste et ses compétences. © C. Baudart
Employeurs : ce que change la nouvelle convention collective pour les agriculteurs
Les producteurs de grandes cultures qui emploient un ou plusieurs salariés doivent appliquer la nouvelle Convention collective…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures