Aller au contenu principal

HVE : une baisse concrète des phytos pour les exploitations certifiées chez Oxyane

Décrocher le label HVE est loin d'être facile et systématique. En Rhône-Alpes, 12 adhérents de la coopérative Oxyane y sont parvenus, au prix d'une baisse conséquente des IFT et d'aménagements multiples.

Pour obtenir la HVE, 16 exploitations qui n'y étaient pas parvenues en 2020 au sein de la coopérative Oxyane ont dû améliorer leur note pour le thème phytosanitaire.
© Oxyane / Réussir

La HVE, simple formalité ? Un raccourci injuste pour Philippe Lefebvre, directeur développement filières et développement durable chez Oxyane, coopérative qui rayonne sur dix départements autour du Rhône. « On peut l’améliorer, par exemple en ajoutant une dimension carbone, reconnaît-il, mais même les exploitations en avance sur notre territoire ont dû faire un effort pour décrocher la certification. Et cela impose un effort continu pour ne pas la perdre. »

« Sur notre secteur, la note en biodiversité n’est pas un problème grâce à l’élevage et aux nombreuses infrastructures agroécologiques, explique Damien Ferrand, responsable du pôle développement agricole de la coop. La fertilisation et l’irrigation ne sont pas problématiques. Mais sur les phytos, c’est plus compliqué. »

En 2020, sur les 112 exploitations auditées par la coop, 38 n’ont pas décroché le sésame. Parmi celles-ci, 16 sont parvenues à leurs fins en 2021 en abaissant le recours aux produits phytos. Pour cela, plusieurs techniques ont été mobilisées : abandon du désherbage pré-levée en maïs, réduction du colza, plantes compagnes, introduction de cultures moins gourmandes en intrants, diminution des fongicides blé, décalage des dates de semis…

Une étape vers la bio

« Nous n’avons pas tous les leviers pour sécuriser totalement cette baisse des phytos, affirme Damien Ferrand. Cela amène les agriculteurs dans une zone d’inconfort. Et il faut viser la note de 12, car être trop proche de 10 expose au risque de basculer l’année suivante. »

Lire notre dossier complet : La certification HVE a dix ans

Le groupe des 16 exploitations est ainsi passé d’un IFT herbicide moyen de 1,54 à 1,35 (1,63 pour la référence régionale) et de 2,35 à 1,46 pour l’IFT hors herbicides (référence à 2,70), la note moyenne phytos progressant de 8,1 à 11,2. En 2021, sur les 160 exploitations HVE chez Oxyane (22 ayant échoué), l’IFT herbicide est de 26 % inférieur à la moyenne régionale, et de 59 % pour l’IFT hors herbicides. Pour l’expert, « la HVE permet de quantifier la progression. Et si 100 % des exploitations françaises passaient HVE, ce serait un véritable progrès. Cela peut d’ailleurs être une étape vers la bio. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Aurélie et Anthony Quillet. « Dans la perspective d'une éventuelle transmission à nos enfants, qui sont encore jeunes, la holding permet de ne fermer aucune porte tout en confortant nos capacités de capitalisation et d’investissement. »
« Nous avons créé une holding pour assurer la pérennité de la ferme »
Pour Anthony et Aurélie Quillet, engagés dans l’agriculture de conservation, la durabilité doit être écologique mais aussi…
Le législateur confie l’instruction des dossiers de transferts partiels de parts sociales aux SAFER, qui alerteront les services de l’État si nécessaire.
Contrôle des Safer : ce qui change avec la nouvelle loi
Les sénateurs et les députés ont adopté en urgence une proposition de loi qui confie à la Safer le contrôle de tous les…
Vincent Guyot : "La betterave est une excellente tête d’assolement dans ma rotation."
Betterave : « Malgré 4 ans de pertes, j’ai encore envie d'y croire. »
Vincent Guyot, agriculteur à Étaves-et-Bocquiaux, dans l’Aisne, souligne l’intérêt de la betterave comme tête de rotation, mais…
Le nombre des exploitations françaises a baissé de 21 % entre 2010 et 2020, un rythme moins rapide qu'au cours des décennies précédentes.
Recensement agricole : 5 grandes tendances pour les fermes françaises entre 2010 et 2020
Le recensement agricole a dévoilé ses premiers chiffres, confirmant la baisse du nombre d’exploitations et la hausse de la…
Le chia appartient à la famille des labiacées et n’a pas d’autre représentant dans les assolements.
Diversification : la chia, une culture sobre à haute rentabilité
Originaire d’Amérique du Sud, la chia se développe en France grâce à de nouvelles variétés. Son itinéraire technique économe et…
Pour connaître les besoins azotés du blé, des mesures sur feuilles doivent être pratiquées régulièrement pour piloter la fertilisation avec l'outil Appi'N.
Fertilisation azotée : le pilotage intégral sur blé fait ses classes
Avec les outils Appi’N et CHN-conduite, le pilotage intégral de la fertilisation azotée sur blé doit encore faire ses preuves,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures