Aller au contenu principal

Fertilisation : l’apport de phosphore passe au second plan en bio à cause de la conjoncture

La conjoncture actuelle impose aux agriculteurs biologiques de faire des économies sur l’amendement des sols. L’apport de phosphore en pâtit.

Epandage de matière organique. Epandeur à fumier et compost RollMax de Rolland (chez David Dos Reis) . Fertilisation. Fertilisant. Apport de fientes de volailles. ...
L'apport de fientes de volaille constitue l'une des meilleures solutions pour apporter du phosphore aux sols en bio.
© G. Coisel

« Les agriculteurs bio apportent peu de phosphore, car ils ont peu d’options, souligne Jean Arino, de la chambre d’agriculture du Gers. Le phosphate naturel n’est actif que dans les sols très acides. La poudre d’os n’est pas non plus efficace dans les sols calcaires. Dans le compost de déchets verts, la minéralisation du phosphore est très lente, surtout s’il comporte du broyat de conifères. Les fientes de volaille sont une solution. Mais vu la conjoncture, beaucoup de producteurs feront l’impasse. Avec un blé à 200 euros la tonne, aucune fertilisation n’est rentable. »

Céréalier dans le Gers sur 250 hectares, Régis Caumont apporte des fientes de poules sur ses blés, maïs et tournesols depuis sa conversion bio en 2010. « Cet engrais équilibré permet de couvrir en même temps les besoins en azote et en phosphore, dont nos sols ne sont pas riches, témoigne-t-il. Même si un déficit de phosphore se voit moins vite qu’une carence en azote ou en potassium, cela reste à surveiller. Cet engrais me coûte 100 à 110 euros la tonne rendu champ. Si la conjoncture ne s’améliore pas, j’en mettrai peut-être moins. »

« Le phosphore n’est pas la priorité »

Jean-François Minvielle, bio depuis 2011 sur 77 hectares, n’apporte déjà plus rien. « Ce n’est plus rentable. Je gère la fertilisation avec des couverts végétaux sur 100 % de ma sole : des mélanges d’espèces avec des légumineuses pour capter l’azote. Cela me coûte déjà 150 à 200 euros par hectare. Quand le blé était à 400 euros la tonne, j’avais essayé des engrais NPK et du compost de déchets verts. Aujourd’hui, on est secoué par les marchés et par le changement climatique qui amène des ravageurs qu’on ne maîtrise pas : le phosphore n’est pas la priorité ! »

Les plus lus

Parcelle laissé en sol nu
Parcelles non semées et PAC : quelles sont les options possibles ?

Les pluies qui n’en finissent plus offrent par endroits peu de fenêtres de tir pour réaliser les derniers semis prévus.…

Un bon ressuyage des sols est important avant de préparer la parcelle à accueillir un semis de colza.
Semis de colza : 5 conseils clés pour les réussir

L'implantation du colza est une étape cruciale. L'objectif est de garantir son bon développement et sa robustesse à l'automne…

Parcelle de blé tendre en Nouvelle Aquitaine
Céréales à paille : des potentiels de rendement dégradés

Les intempéries auront-elles le dernier mot sur les rendements 2024 ? Les remontées du terrain semblent le prouver…

Olivier Pellerin agriculteur et entrepreneur de travaux agricoles dans son champ d'orge à Presly dans le Cher.
Couverts végétaux et interculture : « Je propose des mélanges qui combinent intérêts agronomique et faunistique »

Olivier Pellerin est entrepreneur de travaux agricoles et agriculteur à Presly, dans le Cher. Il commercialise des semences…

Parcelle de blé tendre
Prix du blé tendre : la hausse va-t-elle se poursuivre ?

Le prix du blé pourrait rester élevé dans les prochaines semaines au regard de la situation de sécheresse en Russie et de l’…

Pulvérisateur Amazone dans une parcelle de grandes cultures
Machinisme agricole : la chute des prises de commandes se confirme en 2024

Malgré une forte progression du chiffre d’affaires du secteur des agroéquipements en 2023, la baisse des prises de commandes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures