Aller au contenu principal

Moyens de production
Explosion des ventes mondiales d’engrais

Les ventes d’engrais sont dopées par la croissance asiatique et la hausse du pouvoir d’achat des agriculteurs dans le monde

La consommation mondiale de fertilisants chimiques monte en flèche depuis le début du XXIe siècle. Elle dépasse les 160 millions de tonnes, contre 120 millions en 1994. Le moteur de cette envolée est asiatique : la Chine et l’Inde représentent à eux seuls 43 % de la consommation mondiale d’engrais. Et la demande ne cesse d’augmenter dans ces pays, mais aussi du côté de l’Amérique du Nord et du Sud, alors que le pouvoir d’achat d’intrants des agriculteurs est dopé par la hausse des prix des matières premières agricoles.Quant aux prix, celui de l’azote a doublé en trois ans, celui de la potasse en deux ans et celui du phosphate a été multiplié par cinq en un an.

+ 10 % DES LIVRAISONS EN FRANCE
En France, la tendance est aussi à la hausse pour cette campagne 2007-2008. Les livraisons ont augmenté de 10 % sur les trois éléments fertilisants. Cela s’explique à la fois par la hausse des surfaces de blé qui tire la demande,mais surtout par une anticipation de la hausse des prix. Ils ont déjà augmenté de 39 % sur un an, tous produits confondus. Le prix des engrais phosphatés a progressé de 63 % ! Conséquence directe d’une telle dynamique commerciale : l’industrie des engrais se porte mieux. Le leader mondial Yara, qui a absorbé Kemira fin 2007, a vu ses bénéfices quasiment tripler le premier trimestre 2008 par rapport à la même période en 2007. !

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

L'encadrement réglementaire des NBT est un enjeu de taille pour la filière semencière, qui plaide pour des règles plus souples que celles imposées aux OGM. © G. Omnès
Sélection variétale : comprendre les NBT en 5 questions
OGM cachés aux effets incertains pour les uns, accélérateur puissant de la sélection variétale pour les autres, les NBT divisent…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures