Aller au contenu principal

Énergie : l’agriculture au cœur du réacteur

Consommer moins d’énergie et en produire plus, tout en la verdissant : tel est le défi auquel est confronté le monde agricole, sur fond de crise énergétique et de polémiques sur la méthanisation et le photovoltaïque.

Le coût de l'énergie influence directement les coûts de production agricoles au travers des engrais et du carburant, mais peut également renforcer le rôle des agriculteurs producteurs d'énergie, notamment via la méthanisation.
Le coût de l'énergie influence directement les coûts de production agricoles au travers des engrais et du carburant, mais peut également renforcer le rôle des agriculteurs producteurs d'énergie, notamment via la méthanisation.
© V. Motin

Des tracteurs menacés de panne sèche faute de GNR disponible, le prix des engrais azotés qui flambe, les débats qui enflent sur la place de la méthanisation ou de l’agrivoltaïsme dans notre modèle agricole… En cet automne 2022, la question de l’énergie est au cœur des préoccupations dans les campagnes. L’agriculture n’est évidemment pas le seul secteur concerné par les enjeux énergétiques. Le charbon, le pétrole, le gaz, l’uranium ont façonné nos sociétés et bâti des richesses depuis près de deux cents ans. Aujourd’hui, ce sont toutes les activités humaines qui sont prises dans la tourmente du renchérissement de l’énergie, voire des craintes sur sa disponibilité.

L’agriculture a une place à part sur cet échiquier énergétique mondial. D’abord, les cultures constituent de formidables centrales naturelles transformant le rayonnement solaire en énergie utilisable par les plantes, puis dans toute la chaîne alimentaire. Plus indirectement, le développement de la production de biogaz et du photovoltaïque à la ferme démontre le potentiel agricole en termes de production d’énergie.

L’innovation est nécessaire pour produire plus et consommer moins d’énergie sur les fermes, en améliorant le bilan environnemental. Les dernières avancées de la motorisation des engins agricoles ouvrent des voies intéressantes, allant de l’électrique à l’hydrogène, en passant par des solutions hybrides. À l’échelle industrielle, des pistes se concrétisent pour fabriquer des engrais azotés à base d’énergie verte limitant fortement l’empreinte carbone.

Aller vers une agriculture toujours plus économe dans ses moyens de production pour réduire la dépendance aux énergies fossiles reste toutefois un impératif. Il faudra là aussi innover, notamment en déployant de nouvelles pratiques agronomiques alliant sobriété et sécurisation des résultats pour les agriculteurs.

Les plus lus

Pucerons sur une betterave
Néonicotinoïdes : pas de dérogations possibles selon la CJUE, les betteraviers s’insurgent
Un arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne estime que les Etats membres ne peuvent pas réautoriser les néonicotinoïdes…
Christophe Noisette (Inf'OGM) et Hugo Clément devant une parcelle de colza.
Du colza génétiquement modifié retrouvé près de Rouen : pourquoi l’Anses préconise de mieux surveiller les OGM dans l’environnement ?
Suite à la détection de colza génétiquement modifié au bord d’une route normande par Inf’OGM et Hugo Clément, l’Anses recommande…
L'orge semé durant la première quinzaine d'octobre est particulièrement en avance cette année.
Météo agricole : quelles menaces pour les cultures en avance ?
« Vague de chaleur hivernale », « faux printemps », malgré le retour de températures de saison, quel est l'impact de la douceur…
Manifestation d'agriculteurs à Paris
Néonicotinoïdes : des agriculteurs vont manifester le 8 février à Paris
La confédération générale des planteurs de betteraves, la FNSEA Grand Bassin Parisien et des fédérations de JA, appellent les…
Alexandre Pelé, président de la CGB Centre-Val de Loire, rappelle que 2 000 producteurs cultivent la betterave dans sa région et dans le Bassin parisien.
Néonicotinoïdes : « Beaucoup de producteurs nous disent qu’ils ne vont pas semer de betteraves »
Après l’interdiction brutale des néonicotinoïdes pour l’enrobage des semences de betteraves, la filière accuse le coup. Réaction…
Les producteurs ne pourront pas utiliser des semences enrobées aux néonicotinoïdes pour les semis 2023.
Néonicotinoïdes : clap de fin pour les semences de betteraves
Le ministère de l’Agriculture confirme l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes en France pour enrober les semences de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures