Aller au contenu principal

[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS.
© N. Ouvrard / J. Nanteuil

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de successeur dans la famille qui a bâti ce bel édifice. Il n’empêche : l’annonce des négociations exclusives entre le groupe familial et InVivo, mastodonte coopératif, a secoué le monde agricole.

Ce rapprochement, s’il se concrétisait, serait symbolique. D’abord parce que le secteur coopératif prendrait la barre du bateau amiral du négoce français. Or les relations ne sont pas toujours simples entre les négociants et les coopératives, soucieuses de défendre leur modèle social et certains avantages fiscaux allant avec.

D’autre part, ce mariage de titans serait une incarnation paroxystique de la restructuration à l’œuvre chez les OS français. Les responsables de la coopération agricole ont tous défendu l’émergence de poids lourds du secteur, capables de rivaliser avec les grands concurrents européens et mondiaux. Cela s’est matérialisé sur le terrain par le rapprochement de nombreuses structures. Pour le coup, l’entité résultant du rachat de Soufflet par InVivo n’aurait rien d’un nain, avec ses 10 milliards d'euros de chiffre d’affaires et son volume d’activité dans l’appro, la collecte et la transformation.

Sur le terrain, les interrogations s’élèvent, quand ce ne sont pas des craintes. Les cultures d’entreprises seront-elles compatibles ? L’aiguillon de la compétition entre OS ne risque-t-il pas de s’émousser, au détriment des agriculteurs ?

Cette annonce survient alors qu’un nouveau modèle émerge chez les OS : des entités ancrées sur quelques départements, désireux de conserver un contact de proximité avec les agriculteurs, et développant localement des filières à forte valeur ajoutée, plutôt que de jouer sur les volumes. Y aura-t-il de la place pour les David et les Goliath dans le nouveau paysage agricole qui se dessine ?

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Apport de solution azotée sur colza. Pour limiter le stress des cultures, mieux vaut suspendre les interventions. © Gutner archives
Retour des gelées : 5 points à connaître pour préserver les cultures et le matériel
Il est urgent de stopper vos interventions en plaine : un épisode de froid s’amorce dans une grande moitié nord de la France, qui…
Le mariage de titans entre InVivo et Soufflet pousserait à l'extrême la logique de restructuration à l’œuvre chez les OS. © N. Ouvrard / J. Nanteuil
[Edito] Fusion InVivo-Soufflet, un rapprochement symbolique à plus d'un titre

Pour les initiés, ce n’était pas un mystère : le groupe Soufflet cherchait un repreneur, à défaut de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures