Aller au contenu principal

La qualité de l'eau mieux préservée avec l’agriculture de conservation des sols

L’agriculture de conservation des sols (ACS) contribue à préserver la qualité de l’eau selon un suivi chez trente agriculteurs de 2016 à 2020. Des pistes de progrès sont repérées.

Le fort développement des lombrics en ACS contribue à améliorer la structure des sols.
Le fort développement des lombrics en ACS contribue à améliorer la structure des sols.
© C. Gloria

Une augmentation du taux de matière organique comprise entre 14 et 44 % en cinq ans sur l’horizon 0-10 cm : c'est un des multiples résultats sortis du projet Osolemi’Eau, l’Observatoire de l’agriculture de conservation des sols (ACS) sur la qualité de l’eau sur le bassin Seine-Normandie. Les mesures ont été effectuées chez trente agriculteurs du réseau Apad (apad.asso.fr) pour évaluer l’impact de l’ACS. La hausse de matière organique s’accompagne d’une réduction de l’indice de battance (- 0,3) et de la présence de 15 fois plus de vers de terre que dans les systèmes classiques.

Ces performances sont permises grâce à une bonne couverture des sols qui atteignait jusqu’à 90 % du parcellaire les années où l’eau n’était pas un facteur limitant (impact sur les levées…). Le risque de lessivage d’azote est amoindri grâce aux couverts végétaux, « pouvant pomper deux à trois fois plus d’azote que les seuils de références », communique l’Apad.

L’ACS permet un stockage important de carbone, avec une moyenne de + 558 kgC/ha/an selon les analyses de sol, contre - 170 kgC/ha/an dans la référence grandes cultures retenue par Inrae. « Ce stockage permet de remédier à terme les effets du changement climatique et d’augmenter indirectement la réserve utile des sols », selon l’Apad.

Les résultats ont également révélé une baisse de pression parasitaire et un IFT hors herbicides de – 20 à – 60 % par rapport aux références régionales sur quatre ans. Une activité microbienne deux fois plus importante a été identifiée dans les sols sen ACS par rapport aux références de laboratoire, ce qui peut favoriser la biodégradation des produits phyto.

Des axes d’améliorations existent, comme sur le pilotage de la fertilisation azotée. Pour mieux comprendre les dynamiques de l’azote dans les sols en ACS et mieux piloter la fertilisation, un besoin d’outils d’aide au pilotage de la fertilisation azotée se fait ressentir. « La réduction de dose d’azote minéral n’est pas encore significative en système céréalier », constate l’Apad au travers du projet. Enfin, la gestion des adventices reste une contrainte en ACS. L’IFT herbicide sur ce système est en moyenne équivalent aux références Agreste régionales sur les quatre campagnes de suivi. Le glyphosate représente entre 10 et 20 % de cet IFT, malgré un tiers de la dose homologuée en moyenne utilisé lors des applications.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Guillaume Lyon, agriculteur à Henrichemont (Cher)"J’ai systématisé le traitement au Kerb flo. Son coût est nettement supérieur aux antigraminées foliaires, mais il est efficace sur les repousses de céréales et sur les ray-grass résistants."
Colza : « Nous gérons facilement les repousses de céréales, contrairement aux ray-grass »
Agriculteur à Henrichemont dans le Cher, Guillaume Lyon raisonne ses programmes de désherbage pour contrôler en même temps…
Installer un interrupteur distant et protéger l'accès à la pompe de la cuve est un moyen efficace pour dissuader les vols.
Vols en agriculture : limiter les risques de vols de GNR
Très convoité compte tenu de son prix, le GNR est très exposé. Quelques mesures limitent toutefois les risques, à la cuve ou dans…
En cas de forte infestation de repousses de céréales, il est conseillé d'intervenir tôt, quand elles ont 2 à 3 feuilles, avec un antigraminée foliaire.
Repousses de céréales dans le colza : comment préserver le rendement ?
Moins de labour et plus de semis précoces pour le colza favorisent la levée de repousses de céréales. Leur pouvoir concurrentiel…
En cas de vol, appelez le 17 et tenter de récupérer le maximum d'information sur les intrus sans vous mettre en danger.
Les bons réflexes en cas de vol sur son exploitation agricole
Ne pas intervenir soi-même, préserver les indices et porter plainte, même pour un vol qui ne donnera pas lieu à indemnisation :…
Investir dans un local phyto aux normes limite les risques d'accident, contribuant à vous protéger vous et vos salariés.
Produits phyto : bien assurer la protection de vos salariés agricoles
Mettre en œuvre toutes les mesures de prévention lorsque l’on utilise des produits phytosanitaires est impératif, et encore plus…
La petite altise de l'espèce Phyllotreta nemorum montre des bandes jaunes
[Ravageur] Les petites altises ou altises des crucifères, précurseurs des grosses altises sur colza
À côté des grosses altises dites aussi altises d’hiver, les petites altises peuvent occasionner des dégâts sur colza, notamment…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures