Aller au contenu principal

Commercialisation des céréales
Du nouveau pour les contrats-types Incograin 2013

Le Syndicat de Paris annonce que la nouvelle version des formules de contrats et addenda techniques INCOGRAIN sera mise à disposition des opérateurs le 1er juillet 2013

Depuis une vingtaine d’années, le Syndicat de Paris labellise sous le nom de « formules INCOGRAIN » ses contrats types de vente de céréales. Il existe aujourd'hui 11 formules-types de contrat, une par mode logistique, et 10 addenda techniques, un par espèce de grains, qui sont mis à disposition des opérateurs.

En juin 2013, plusieurs clauses transversales ont été intégrées à toutes les formules, créant un nouvel article dans les contrats intitulé « Conclusion - Confirmation du contrat », et modifiant sept des 21 anciens articles. L’objectif est toujours de clarifier et de sécuriser les transactions commerciales.

 

LES NOUVEAUTES 2013

Les précisions portent sur :

- la conclusion du contrat et sa confirmation,

- la normalisation de l’échantillonnage,

- l’utilisation de sociétés d’inspection et laboratoires référencés par le Syndicat,

- la généralisation du concept de jours ouvrables sauf pour les contrats maritimes,

- le rôle des courtiers assermentés.

Autre nouveauté : désormais, les formules et addenda entrent en vigueur à la date de conclusion du contrat. La clause compromissoire, pilier des contrats INCOGRAIN, a été également modifiée. La procédure par défaut devient la procédure à double degré de juridiction. Ainsi, les opérateurs qui souhaitent qu’il en soit autrement devront le préciser dans leur contrat ou obtenir l’accord de la partie adverse lors de l’introduction de la demande d’arbitrage.

La présentation des addenda, qui ont désormais une validité pluriannuelle, est également bouleversée, les listes annuelles de laboratoires et de sociétés d’inspection référencés étant publiées à part.

Qu'est ce que le Syndicat de Paris ?


Le syndicat de Paris est une association interprofessionnelle de la filière du commerce des grains rassemblant producteurs, collecteurs, industriels, exportateurs, courtiers, transporteurs, silos, laboratoires d’analyses et sociétés d’inspection.

Son activité principale est de codifier et sécuriser les pratiques commerciales à travers l’édition et la diffusion des contrats-type INCOGRAIN. Ces contrats sont établis et révisés périodiquement par des groupes de travail ad hoc qui se réunissent périodiquement et sont composés de représentants de chacun des métiers du grain.

Il est ainsi possible pour chaque opérateur de trouver un contrat adapté à sa pratique commerciale, selon le mode de transport voulu, les conditions de livraison et le type de marchandise visé. Les addendas fixent les normes de qualité et de tolérance. Les formules et addenda sont disponibles en plusieurs langues.

www. incograin.com

27/29 rue de Bassano 75008 PARIS - Tél : (33) 1 42 36 98 98 - Fax : (33) 1 42 36 99 58

Mail : syndicat-de-paris@incograin.com

Les plus lus

Le groupe Soufflet collecte 5,6 millions de tonnes de grains par an. © gutner  archive
InVivo en négociation exclusive pour le rachat du groupe Soufflet
L’union des coopératives In Vivo est entrée en négociation exclusive avec le négoce Soufflet pour reprendre 100 % du capital du…
Tereos
Tereos : les opposants prennent le pouvoir au sein du géant sucrier
C’est l’épilogue d’un conflit commencé en 2017 : les opposants, qui reprochaient à la direction de Tereos une gouvernance…
Lettre Gérard Clay - Tereos
Gérard Clay, président de Tereos : « une nouvelle page se tourne »
Restaurer la confiance et ramener de la rentabilité avec les cœurs de métier de la coopérative : telles sont les premières…
La réalisation d'un plan de trésorerie mensuel est un bon outil pour y voir clair et gérer son stress ! © C. Baudart
Trésorerie à sec : éviter le mur
Le complément des aides PAC vient de rentrer, la coopérative annonce des ristournes, une partie des impôts fonciers est restituée…
Betteraves touchées par la jaunisse en 2020 - La dérogation pour l'utilisation des néonicotinoïdes va s'accompagner de restrictions fortes concernant la rotation. Reste à savoir si cela dissuadera les planteurs de maintenir leurs surfaces en betteraves. © G. Omnès
Betteraves/néonicotinoïdes : un projet d’arrêté contraignant pour les rotations
Le projet d’arrêté encadrant l’usage des néonicotinoïdes en traitement de semences sur betteraves vient d’être publié pour…
 © C. Baudart
Comment réussir son départ en retraite quand on est agriculteur ?
Dans combien de temps partirez-vous à la retraite ? Quels seront vos revenus ? Que devient votre exploitation ? Des questions à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures