Aller au contenu principal
Font Size

Commercialisation des céréales
Du nouveau pour les contrats-types Incograin 2013

Le Syndicat de Paris annonce que la nouvelle version des formules de contrats et addenda techniques INCOGRAIN sera mise à disposition des opérateurs le 1er juillet 2013

Depuis une vingtaine d’années, le Syndicat de Paris labellise sous le nom de « formules INCOGRAIN » ses contrats types de vente de céréales. Il existe aujourd'hui 11 formules-types de contrat, une par mode logistique, et 10 addenda techniques, un par espèce de grains, qui sont mis à disposition des opérateurs.

En juin 2013, plusieurs clauses transversales ont été intégrées à toutes les formules, créant un nouvel article dans les contrats intitulé « Conclusion - Confirmation du contrat », et modifiant sept des 21 anciens articles. L’objectif est toujours de clarifier et de sécuriser les transactions commerciales.

 

LES NOUVEAUTES 2013

Les précisions portent sur :

- la conclusion du contrat et sa confirmation,

- la normalisation de l’échantillonnage,

- l’utilisation de sociétés d’inspection et laboratoires référencés par le Syndicat,

- la généralisation du concept de jours ouvrables sauf pour les contrats maritimes,

- le rôle des courtiers assermentés.

Autre nouveauté : désormais, les formules et addenda entrent en vigueur à la date de conclusion du contrat. La clause compromissoire, pilier des contrats INCOGRAIN, a été également modifiée. La procédure par défaut devient la procédure à double degré de juridiction. Ainsi, les opérateurs qui souhaitent qu’il en soit autrement devront le préciser dans leur contrat ou obtenir l’accord de la partie adverse lors de l’introduction de la demande d’arbitrage.

La présentation des addenda, qui ont désormais une validité pluriannuelle, est également bouleversée, les listes annuelles de laboratoires et de sociétés d’inspection référencés étant publiées à part.

Qu'est ce que le Syndicat de Paris ?


Le syndicat de Paris est une association interprofessionnelle de la filière du commerce des grains rassemblant producteurs, collecteurs, industriels, exportateurs, courtiers, transporteurs, silos, laboratoires d’analyses et sociétés d’inspection.

Son activité principale est de codifier et sécuriser les pratiques commerciales à travers l’édition et la diffusion des contrats-type INCOGRAIN. Ces contrats sont établis et révisés périodiquement par des groupes de travail ad hoc qui se réunissent périodiquement et sont composés de représentants de chacun des métiers du grain.

Il est ainsi possible pour chaque opérateur de trouver un contrat adapté à sa pratique commerciale, selon le mode de transport voulu, les conditions de livraison et le type de marchandise visé. Les addendas fixent les normes de qualité et de tolérance. Les formules et addenda sont disponibles en plusieurs langues.

www. incograin.com

27/29 rue de Bassano 75008 PARIS - Tél : (33) 1 42 36 98 98 - Fax : (33) 1 42 36 99 58

Mail : syndicat-de-paris@incograin.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Moisson de blé en Eure-et-Loir
Moisson 2020 : des rendements dans le rouge pour une année noire en grandes cultures
Très mauvaise donne cette année pour les grandes cultures en France, avec une baisse généralisée des productions. Les céréales d’…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures