Aller au contenu principal
Font Size

[Covid-19] Assouplissement demandé pour l'après-CIPC, antigerminatif en pommes de terre

Avec des débouchés pénalisés par le coronavirus, le stockage prolongé de pommes de terre empêche le nettoyage de nombreux bâtiments, comme l'exige la réglementation de l'après-CIPC. La région Hauts-de-France demande un assouplissement des mesures.

Seuls les bâtiments vides de pommes de terre peuvent être nettoyés et désinfectés pour se mettre en règle avec les limites de résidus imposées suite à l'interdiction du CIPC. © DR
Seuls les bâtiments vides de pommes de terre peuvent être nettoyés et désinfectés pour se mettre en règle avec les limites de résidus imposées suite à l'interdiction du CIPC.
© DR

L’épidémie de Covid-19 a des répercussions sur le calendrier de l’après-CIPC. L’utilisation de cet antigerminatif pomme de terre doit être interdite le 8 août 2020 dans toute l’Union européenne, avec en parallèle le respect d’une très faible limite maximale de résidus (LMR) dans les bâtiments, dont la teneur doit être confirmée cet été. Le hic, c’est que de nombreux bâtiments restent pleins, vu l’arrêt des enlèvements à destination de l’industrie. Seuls les bâtiments vides peuvent être nettoyés et désinfectés pour être sous la limite de LMR.

Tenir compte des circonstances exceptionnelles

Près de 500 000 tonnes de pommes de terre, correspondant à plus de 700 000 m2 de bâtiments, sont concernées dans la région Hauts-de-France, première région de production en France. Le président de région vient de demander au ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, d’assouplir certaines mesures de ce plan, en raison des circonstances exceptionnelles auxquelles fait face la filière pomme de terre. Xavier Bertrand demande au ministre de plaider à Bruxelles pour une LMR la plus élevée possible et réclame un report de l’application de cette LMR dans les bâtiments.

Être en dessous des limites de résidus

Ces doléances ont-elles une chance d’aboutir ? Elles permettraient aux moins aux producteurs d’effectuer le nettoyage de leurs bâtiments dans de bonnes conditions, seule garantie pour être en dessous des LMR et conserver le caractère marchand des lots. Le nettoyage consiste à balayer et à aspirer la terre résiduelle dans toutes les zones du bâtiment, puis à le laver au nettoyeur haute pression, tel que recommandé par la Potato Value Chain. À raison d’une surface moyenne par bâtiment de 574 m2, plus de 1200 bâtiments sont directement concernés par ces demandes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures