Aller au contenu principal

Comment développer son projet de méthanisation ?

Dès l'initiative du projet, il faut définir ses objectifs et se poser les bonnes questions. Quel type de projet développer ? Voulez-vous développer un modèle individuel ou collectif ? Vous devrez ensuite penser à un terrain qui pourrait accueillir l'unité, estimer la base de gisement de matières méthanisables disponibles, connaître l'existence d'autres projets de méthanisation dans les environs avec lesquels vous pourriez être en « concurrence », ou au contraire avec lesquels vous pourriez vous associer.
Il faut également sonder les collectivités territoriales proches sur leur intérêt à soutenir, voire à prendre part au projet, rechercher s'il existe un débouché de chaleur (en cas de cogénération) ou une possibilité d'injection du biométhane dans le réseau. Ce sont les bases du projet.
À partir de là, on peut entamer une étude de faisabilité avec un bureau d'études spécialisé dans la méthanisation ou avec certaines chambres d'agriculture. Cette étude vous permettra de mener une réflexion plus poussée avec des éléments et des analyses « sur mesure » sur votre gisement, le terrain, le débouché de l'électricité, de la chaleur ou du biogaz, l'utilisation des digestats (valorisés par plan d'épandage dans la majorité des cas). Ces digestats ont un intérêt agronomique fort, ils sont un engrais organique autoproduit. Le soutien politique local joue un rôle déterminant dans la survie du projet. Il est également primordial d'informer les riverains dès que vous avez une idée à peu près définie de ce que sera votre projet, pour éviter tout risque d'opposition.

Pour en savoir plus, voir aussi article Biogaz : les céréaliers s'y mettent.

Les sites internet pour vous aider

. www.atee.fr/biogaz
Site du club biogaz de l'Association technique énergie environnement (ATEE).
. www.developpement-durable.gouv.fr/La-methanisation.html
. www.methanisation.info/
. www.aile.asso.fr/index.php/biogaz/?lang=fr
Site de l'Association d'initiative locale pour l'énergie et l'environnement (Aile).

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Les coûts de production de la betterave sont en forte hausse (+16% en 2022 par rapport à 2020).
Betterave : feux au vert pour la production en 2023
Grâce aux gages de rémunération apportés par les fabricants de sucre, la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures