Aller au contenu principal
Font Size

En pratique
Comment choisir sa station météo à la ferme ?

Les conseils d’Olivier Deudon, gestionnairede bases de données météo chez Arvalis, et les deux principales marques sur le marché

- Avant d’acheter une station météo, bien se poser la question « pour quoi faire? ». Par exemple si on veut utiliser les données pour un modèle anti-mildiou, ne pas se contenter de capteurs avec seulement une précision de + ou – 10 %.

- Réfléchir sur le mode de transmission (radio, GSM, téléphone ou câble).! Prendre garde à l’autonomie (panneau solaire ou batteries).

- L’emplacement de la station météo est primordial : elle ne doit pas être trop près des bâtiments ou d’un arbre.

- Transfert des données : si elles sont envoyées sur l’ordinateur de l’agriculteur, vérifier la convivialité de l’outil informatique et la performance de l’interface. Autre solution: les données sont envoyées sur un site internet via un hébergeur.

- Attention aux dérives de la qualité des capteurs.Une maintenance est indispensable, par l’agriculteur ou par un service extérieur.

- Les frais annexes ne sont pas négligeables. Il peut être intéressant de se grouper à quatre ou cinq exploitations pour acheter une station, ou bien en louer une au début.

CIMEL ELECTRONIQUE : Un matériel robuste

C’est la Rolls de la station météo. La société affiche un taux de 98 % de fiabilité des données sur les 2000 stations installées en France. Les stations Cimel répondent aux recommandations de l’organisation mondiale de la météorologie. « Ce n’est pas le cas de toutes les marques », s’enorgueillit Gérard Clave, directeur de Cimel électronique. « Nos stations sont des postes autonomes avec un capteur solaire, une mémoire interne et système de transfert des données sur PC. » Pour cela, soit on tire un câble jusqu’à l’ordinateur, soit on utilise une liaison téléphonique avecun câble (téléphone fixe) ou par GSM. Dans ce cas, il faut prévoir un abonnement téléphonique. Pour une station Cimel, il faut prévoir un coût compris entre 4 000 et 8 000 euros selon le nombre de capteurs. « Le poste de base avec liaison GSM comprend les mesures de la pluie, la température de l’air et l’hygrométrie, ainsi que le logiciel de récupération des données, de stockage, de visualisation et d’exportation vers l’extérieur ou vers une base de données. »

Cimel électronique, 172 rue de Charonne, 75001 Paris,

Tél. 01 43 48 79 33.

Email : salses@cimel.fr

Site : http://www.cimel.fr

DAVIS INSTRUMENTS : Un système souple

Équipée de panneaux solaires, une station Davis transmet les données à une console placée au bureau qui se comporte comme une radio FM. Il faut placer le boîtier à moins de 300 mètres de la console, sinon il faut ajouter des relais. Le modèle de base sans fil comprend des capteurs standards (pluviométrie, température de l’air, hygrométrie, direction et vitesse du vent) ainsi qu’une console d’affichage, des capteurs d’humidité et de température intérieures et un baromètre. Son prix catalogue est de 660 euros HT. Certains modèles plus complets proposent une ventilation active de l’abri et/ou un capteur d’UV et de rayonnement solaire (calcul de l’ETP), le tout pour 1337 euros HT. « On peut ensuite ajouter des capteurs complémentairessystème très souple », précise Axel Schnaubelt, revendeur Davis en France. Il s’agit de matériels semi-professionnels, qui ont une robustesse limitée : « ils n’ont pas la même finition que du matériel professionnel. La cuve de pluviométrie est en PVC et non en inox. Leur durée de vie est de six à sept ans, mais on peut changer facilement les capteurs vendues en pièces détachées ».

Cima technologie, 302 rue Garibaldi, 69007 Lyon.

Email : info@davis-meteo.com

Site : http://www.davis-meteo.com et http://www.cima-meteo.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures