Aller au contenu principal
Font Size

Colloque : mieux appréhender les risques pour mieux les anticiper

Le monde agricole s’est penché sur la gestion des risques au sein d’une exploitation pendant deux jours. De nombreuses approches ont été exposées durant ce colloque.

Les 22 et 23 février, assureurs, experts agricoles, agriculteurs étaient réunis à Paris lors d'un colloque international consacré à la gestion des risques.
© L.D.

« L’agriculture est le secteur le plus exposé aux risques mais c’est aussi celui qui en a le moins conscience, a expliqué Éric Gelpe, directeur général de Groupama Paris-Val-de-Loire lors d’un colloque sur la gestion des risques organisé fin février par Groupama Paris-Val-de-Loire et UniLaSalle. Et par conséquent, le milieu agricole est le moins protégé. » Pourtant des outils de gestion des risques existent : les assurances récoltes multirisques, les fonds de calamité agricole, les fonds de mutualisations, le droit au paiement de base (DPB) et les exonérations financières telles que les dotations pour investissement ou aléas (DPI et DPA). « Selon le chef d’exploitation, la perception du risque ne sera pas la même, a indiqué Aurélie Trouiller, de l’APCA. C’est un thème délicat pour les agriculteurs car les risques induisent la responsabilité individuelle de l’exploitant mais aussi la responsabilité de la profession et vont peser sur les politiques publiques. » Pour Zohra Bouamra-Mechemache, chercheuse à l’Inra de Toulouse, la contractualisation est un outil intéressant :  « Les clauses des contrats permettent de remédier aux incertitudes du marché, signale-t-elle. En développant les contrats sur le long terme, les industriels sécurisent leurs approvisionnements et les agriculteurs assurent leurs débouchés. »

Les méthodes des grandes entreprises

Des idées sont à prendre du côté des grandes entreprises. Jean Le Rey, expert en management du risque chez Afnor, préconise « d’évaluer les risques via plusieurs notions telles que le niveau d’acceptabilité du risque, l’approche globale au niveau de l’exploitation ou encore les conséquences financières du risque. » Pour Morgane Gorria, directrice de Capik, une unité de méthanisation, « il faut se faire accompagner. En agriculture, on a tendance à faire confiance mais c’est très important de rédiger les conventions avec nos interlocuteurs même lorsque ça se passe bien. » En partenariat avec Groupama Paris-Val-de-Loire, les étudiants de la chaire management des risques en agriculture d’UniLaSalle travaillent sur la modélisation de la résilience des exploitations. « Le but est de caractériser les différentes stratégies, complète Éric Gelpe. Bien sûr assureurs et conseillers de gestion doivent être impliqués dans cette modélisation. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
La gestion de l'interculture va devenir encore plus cruciale en cas d'interdiction du glyphosate. © J.-C. Gutner
Se passer du glyphosate en interculture, des solutions... et des questions
Le glyphosate sert principalement à gérer les vivaces et les graminées, et à détruire les couverts. Sa fin programmée amène à…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Une fertilisation au semis ne compense jamais une mauvaise levée. © J.-C. Gutner
Colza : fertiliser au semis avec discernement
Pour favoriser la croissance à l’automne et limiter la nuisibilité des attaques d’insectes aux stades jeunes du colza, fertiliser…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures