Aller au contenu principal

Débouchés de l´agriculture
Chez Soliance, la cosmétique innovante sort des champs de blé

A Pomacle, dans la Marne, Soliance fabrique à partir de productions agricoles des principes actifs pour l´industrie cosmétique.


Acide hyaluronique, DHA, soramides de blé. ces termes sont sans aucun doute plus connus des lectrices de magazines féminins que de nos lecteurs ! L´acide hyaluronique, par exemple, « merveilleux » produit cicatrisant, réparateur de la peau entre dans les crèmes anti-rides. Il est produit par fermentation du blé.
C´est l´une des nombreuses molécules produites par Soliance, une entreprise basée à Pomacle à une dizaine de kilomètres de Reims. Soliance est une filiale industrielle et commerciale d´ARD, société de Recherche et Développement.

Certaines matières premières valent des milliers d´euros
Alexis Rannou, le directeur industriel de Soliance, est imbattable sur Dior, l´Oréal, Shiseido, leurs crèmes, leurs gels et autres produits cosmétiques. Normal, ce sont ses clients. Des clients à qui il fournit les principes actifs de leurs produits et non les excipients. Certaines de ces matières premières valent quelques milliers d´euros le kilo. « On n´en vend pas des tonnes » précise Alexis Rannou. Soliance a des productions qui vont de quelques kilos par an à plusieurs tonnes.

Ces matières actives sont soit extraites de végétaux soit produites par fermentation. Ainsi, les soramides qui ont des propriétés réparatrices, nourrissantes pour la peau, sont extraites du gluten de blé. Les substrats de fermentation sont des sucres : amidons, celluloses c´est-à-dire paille, son. autant de matières premières agricoles. L´agent actif de fermentation est un micro-organisme, bactérie ou levure. Selon le substrat et le type et la souche de micro-organisme, on peut obtenir un grand nombre de produits différents. L´extraction se fait ensuite par des solvants. Le principal est l´alcool qui vient de la distillerie de Betheniville (Marne), qui appartient à l´un des actionnaires d´ARD et de Soliance qui en consomme quelques milliers d´hectolitres par an.
« Soliance, explique son directeur, a développé pour la cosmétique des procédés de fabrication en milieu stérile. » Certains principes actifs doivent être purs et ne concernent que de faibles volumes, la fabrication se fait alors dans les fermenteurs expérimentaux d´ARD. Ainsi l´acide hyaluronique est pur à 95 % et la DHA à 99 %. La DHA est un actif auto-bronzant. Il n´y a que 3 fabricants au monde, Soliance est le second.
Les premières évaluations ont porté sur la génération G4, tandis que les croisements successifs ont porté jusqu´à la 7e génération.

Un savoir-faire en formulation et micro-encapsulation
Une autre spécialité de Soliance est la micro-encapsulation. Le principe est de protéger un principe actif en l´entourant d´une capsule de tensio-actif, « des tensio-actifs d´ARD si possible », s´exclame Alexis Rannou.
Les tensio-actifs sont des molécules dont une tête (une extrémité de la chaîne) est hydrophile, c´est-à-dire qu´elle a des affinités pour l´eau tandis que l´autre extrémité est lipophile, c´est-à-dire qu´elle a des affinités pour les corps gras. Ceci confère aux tensio-actifs des capacités émulsionnantes, de stabilisation d´un mélange eau-corps gras. Les applications des tensio-actifs sont nombreuses dans les détergents industriels et ménagers ou comme émulsionnants des produits phytosanitaires, ou encore comme produits hydratants dans les cosmétiques. Des applications de masse donc, d´autres plus réduites mais à haute valeur ajoutée.

Soliance a par ailleurs développé tout un savoir-faire en formulation en cosmétique, un service qu´il propose à ses clients.
Elle vend, aux grandes sociétés, surtout des principes actifs ; pour des sociétés plus petites, elle fournit des produits préformulés.
Soliance a démarré en 1994. L´usine de Pomacle emploie aujourd´hui trente-cinq personnes à la production dont la plupart sont des Bac + 2. Soliance, outre un service commercial, dispose de partenaires de distribution dans différents pays européens mais aussi aux États-Unis, au Brésil, en Nouvelle-Zélande et au Japon bien sûr, deuxième marché mondial le plus sophistiqué pour les cosmétiques.
Son chiffre d´affaires était de 500 000 euros en 1994. Aujourd´hui il est de neuf millions d´euros ! Et la croissance est de 20 % par an. Et les idées, les recherches, les brevets en cours de développement ne manquent pas pour continuer cette belle aventure.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Sur la ferme de Benoît Le Helloco, le miscanthus avait été implanté pour protéger un cours d'eau. L'agriculteur a désormais décidé d'en implanter sur une ZNT le long d'une habitation qui jouxte sa parcelle. © G. Omnès
Pesticides/riverains : « le miscanthus était la seule solution »
Benoît Le Helloco a décidé d’implanter une bande de miscanthus pour ne plus subir la pression exercée par un riverain qui borde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures