Aller au contenu principal

C’est à la France de décider de la conduite des surfaces d’intérêt écologique (SIE)

L’apport d’engrais ou de phytos sur les cultures des surfaces d’intérêt écologique (SIE) sera défini par chaque État membre. Bruxelles a préféré ne pas tranché sur cette question épineuse.

Bruxelles a adopté début mars 2014 une série de dix actes délégués en lien avec la règlementation agricole européenne. Ces textes sont l’équivalent des décrets pour nos lois françaises. Ils permettent de préciser les modalités d’application de la PAC. Concernant le verdissement des aides directes, les discussions ayant été particulièrement difficiles sur ce sujet, la Commission européenne laisse la liberté à chaque État membre d’autoriser ou non l’utilisation des produits phytosanitaires et des engrais sur les surfaces d’intérêt écologique. La seule contrainte est de pouvoir prouver que la conduite des cultures sur les SIE permet une amélioration de la biodiversité. En pratique, chaque État membre devra retenir une liste des particularités topographiques (haies, arbres, bordures de champs, mares, fossés...) et des cultures autorisées sur ces surfaces.


Un hectare de légumineuse équivaut à 0,3 hectare de SIE


Pour les cultures fixatrices d’azote (légumineuses) et les cultures dérobées, il devra préciser le mode de conduite culturale. Quant au mode de calcul des SIE, un hectare de ces cultures ne sera comptabilisé que pour 0,3 hectare de SIE. Les haies et les fossés compteront double, alors qu’aujourd’hui 100 mètres de haies correspondent à un hectare de surface équivalente topographique (SET). Bruxelles donne la possibilité aux États membres de gérer de façon collective les SIE quand les exploitations sont à proximité immédiate. Bruxelles a entendu la demande des Jeunes agriculteurs. Lorsqu’un jeune est installé dans le cadre d’une société, il ne doit pas nécessairement être chef d’exploitation pour avoir droit à la prime de 25 % de paiements directs supplémentaires. Pour autant, le jeune doit « exercer un contrôle effectif et durable » sur l’entreprise « en termes de décisions liées à la gestion .


Les plus lus

Les semences de ferme gagnent du terrain au profit des trieurs à façon dont l'activité augmente.
La suprématie des semences fermières bouscule les équilibres de la filière
Les semences de ferme ont pris le pas sur les semences certifiées en céréales à paille. Faut-il s’inquiéter pour l’amélioration…
Le prix du blé dur français a répliqué la forte hausse enregistrée en Amérique du Nord au cours de l'été pour dépasser 400 €/t.
Blé dur : pourquoi les prix explosent malgré une qualité française médiocre ?
La récolte canadienne rachitique fragilise l’équilibre offre/demande du bilan mondial de blé dur, provoquant l’envolée des prix…
Via leur rôle de stockage de carbone dans le sol, les grandes cultures contribuent à la lutte contre le changement climatique.
Le label bas carbone grandes cultures est validé
Les filières de grandes cultures ont enfin leur label bas carbone. Ce sésame devrait permettre à des collectifs d’agriculteurs de…
Faire appel à un voisin ou à une entreprise spécialisée limite les soucis mais n'évite pas les explications et les prises de décisions.
Exploitation agricole : à l’âge de la retraite, quelles solutions pour attendre un repreneur ?
À l’approche de la retraite, des agriculteurs veulent lever le pied sans passer la main, en attendant un éventuel repreneur…
Tous les produits contenant  du métaldéhyde sont taxés.
Antilimaces : pour le métaldéhyde, coût augmenté et stockage obligatoire en local phyto
A compter de cette année, les produits à base de métaldéhyde font l’objet de taxes spécifiques et d’obligation de stockage en…
Quelle que soit la période d’intervention, il faut que la culture ait un stade d’avance par rapport à l’adventice pour que le passage de la herse étrille soit réellement efficace.
Désherbage mécanique : bien régler la herse étrille pour un maximum d’efficacité
Quel que soit le système de production agricole, la herse étrille est un outil efficace si elle est utilisée dans des conditions…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures