Aller au contenu principal

Cession agricole : comment optimiser la fiscalité avant de transmettre sa ferme ?

Anticiper la dimension fiscale avant la transmission de sa ferme permet de faire des ajustements utiles pour optimiser les prélèvements.

Quand le protocole de cession de l'exploitation est bouclé, il est trop tard pour optimiser la fiscalité, alors que des marges de manoeuvre existent pour l'IFI et pour l'impôt sur les plus-values.
Quand le protocole de cession de l'exploitation est bouclé, il est trop tard pour optimiser la fiscalité, alors que des marges de manoeuvre existent pour l'IFI et pour l'impôt sur les plus-values.
© G. Lefevre

La fiscalité ne doit pas doit guider la cession, mais elle peut en modifier singulièrement la valeur finale : en fonction du mode de détention d’un bien et des régimes fiscaux, les prélèvements varient de 30 à 45 %. Il est donc préférable d’anticiper pour avoir le temps d’effectuer les changements adéquats. « Quand le protocole de cession est bouclé, il est trop tard pour optimiser », rappelle Marc Dregnaux, juriste fiscaliste à la Banque transatlantique.

Parmi les dispositions à anticiper : l’impôt sur les plus-values. Une cession d’exploitation en est exonérée si celle-ci est totale et si son chiffre d’affaires ne dépasse pas 250 000 euros de moyenne sur les deux derniers exercices. Lorsque le chiffre d’affaires est compris entre 250 000 et 350 000 euros, les plus-values sont taxables progressivement. Selon les dates de clôture, un léger décalage des ventes peut parfois suffire à rester sous ce plafond.

L’impôt sur la fortune immobilière (IFI) est un autre écueil. Si le cédant est propriétaire de foncier et qu’il le conserve à la cession, les terres doivent être louées à long terme pour continuer d’être considérées par l’administration fiscale comme des biens professionnels, donc exonérés d’IFI. Dans le cas contraire, elles entreraient dans le calcul de l’IFI, qui s’applique pour toutes les personnes physiques détenant un patrimoine immobilier supérieur à 1,3 million d’euros.

Les donations pour plus d'équité

Dans le cas d’une transmission à un descendant, il peut être opportun d’imaginer une donation avant cession. Chaque enfant peut bénéficier d’un don de la part de chacun de ses parents jusqu’à 100 000 euros tous les 15 ans, le tout exonéré de droits de mutation.

Les sociétés peuvent effectuer une donation de parts sociales et bénéficier d’un abattement de 75 % puis 50 % sur les droits d’enregistrement, dans le cadre du pacte Dutreil. « Il est plus facile de transmettre des parts que des biens, en particulier s’il existe des terres constructibles dans le patrimoine de l’exploitation, précise Marc Dregnaux. En transmettant des parts sociales, on transmet un pourcentage de parts qui reste le même pour tous les enfants dans le temps. » Transmettre l’exploitation à un enfant tout en garantissant l’équité avec ses frères et sœurs reste une gageure.

Les plus lus

Mention " archives " obligatoire / discussion technique entre agricultrice et technicien / itinéraires culturaux et utilisation des produits phytosanitaires / marges / ...
Conseil stratégique phytosanitaire : le dispositif définitivement abandonné dans sa forme actuelle

Parmi les mesures prises par le gouvernement Attal pour répondre à la colère des agriculteurs figure la suppression du conseil…

Moisson dans l' Indre près d' Issoudun le 8 juillet 2022. Agriculteur et sa fille dans une parcelle de blé
Fermage : comment sécuriser la transmission des baux hors cadre familial ?

Sans repreneur familial, la cession du foncier loué peut s’avérer compliquée. Il existe des outils, qui dans l’idéal sont à…

Simon Avenel, agriculteur à Goderville (76),"La marge économique dégagée par le miscanthus à l'hectare est supérieure à celle du blé ou du colza grâce à la ...
Lutte contre l’érosion : « J’ai implanté 7 kilomètres de bandes de miscanthus pour faire obstacle au ruissellement »

Agriculteur à Goderville (Seine-Maritime), Simon Avenel a réduit la taille de ses parcelles et planté du miscanthus en…

Famille agricole, père avec sa fille et ses petits-enfants dans une parcelle agricole
Transmission d’exploitation agricole : quelles sont les options pour le foncier en propriété ?
Être propriétaire des terres que l’on exploite permet de mieux maîtriser le foncier lors de la transmission. Une réflexion reste…
Culture intermédiaire fixatrice d’azote
Jachère 2024 : la dérogation et ses nouvelles conditions publiées par Bruxelles

La Commission européenne a tranché et publie ce jour un règlement accordant aux agriculteurs européens une exemption partielle…

Culture inondée. Champ de blé Inondé. Parcelle de céréales sous l'eau. Intempéries. Dégâts causés aux cultures. Climat humide. Fortes précipitations. Inondation de ...
Désherbage et fertilisation des céréales d’hiver : adapter sa stratégie en fonction des dates de semis
Les mauvaises conditions météo de l’automne, notamment dans l’Ouest et dans le Nord de la France, ont entraîné un étalement des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures