Aller au contenu principal

[Edito] Coronavirus, météo... (a)mère nature n'est guère clémente avec les grandes cultures

Semis entravés par des pluies incessantes à l'automne, sécheresse printanière très défavorable aux cultures, et maintenant le coronavirus qui menace le marché de l'orge brassicole et des productions connectées aux biocarburants... la nature semble s'acharner sur les grandes cultures.

© J. Chabanne

Décidément, les phénomènes naturels n’auront pas épargné l’activité humaine ces derniers mois. En France, le secteur des grandes cultures peut en témoigner. Déjà, à l’automne, des pluies incessantes ont empêché la bonne réalisation des semis, bouleversant les assolements avec des reports sur les cultures de printemps. Principale conséquence : des soles de blé au plus bas et des surfaces d’orge de printemps qui montent en flèche.

C’est désormais le coronavirus qui chamboule à grande échelle la vie des humains. Là encore, si l’on regarde à travers le prisme céréalier, la note pourrait être salée. En faisant plonger le prix du pétrole, le Covid-19 exerce une forte pression baissière sur les grains connectés au marché de l’énergie, via les biocarburants. Sans parler du marché de la brasserie qui va pâtir lourdement de l’arrêt de la vie sociale. La fermeture des cafés et restaurants, combinée à l’annulation des événements sportifs et culturels, est une catastrophe annoncée pour le secteur.

À la mi-avril, la persistance du temps sec depuis de longues semaines s’est ajoutée à la liste des préoccupations majeures. Le retour rapide des pluies était indispensable pour ne pas hypothéquer définitivement le rendement des cultures de printemps dans l’Hexagone. Malheureusement, la fiabilité des prévisions météo est elle aussi affectée par le coronavirus : l’aviation commerciale fournit habituellement 700 000 données journalières aux supercalculateurs, mais le nombre de vols a chuté de 90 %.

La nature se venge-t-elle de l’Homme ? La question ainsi posée par certains confine au mysticisme. En revanche, l’origine humaine du réchauffement climatique est désormais avérée. De même, des experts qualifiés mettent en cause la destruction des habitats naturels dans le risque d’exposition de l’humanité aux virus. Analyser l’impact de nos activités sur l’environnement et d’éventuels effets boomerang néfastes pour l’Homme est assurément d’actualité.

Les plus lus

Pucerons sur une betterave
Néonicotinoïdes : pas de dérogations possibles selon la CJUE, les betteraviers s’insurgent
Un arrêté de la Cour de justice de l’Union européenne estime que les Etats membres ne peuvent pas réautoriser les néonicotinoïdes…
Christophe Noisette (Inf'OGM) et Hugo Clément devant une parcelle de colza.
Du colza génétiquement modifié retrouvé près de Rouen : pourquoi l’Anses préconise de mieux surveiller les OGM dans l’environnement ?
Suite à la détection de colza génétiquement modifié au bord d’une route normande par Inf’OGM et Hugo Clément, l’Anses recommande…
L'orge semé durant la première quinzaine d'octobre est particulièrement en avance cette année.
Météo agricole : quelles menaces pour les cultures en avance ?
« Vague de chaleur hivernale », « faux printemps », malgré le retour de températures de saison, quel est l'impact de la douceur…
Manifestation d'agriculteurs à Paris
Néonicotinoïdes : des agriculteurs vont manifester le 8 février à Paris
La confédération générale des planteurs de betteraves, la FNSEA Grand Bassin Parisien et des fédérations de JA, appellent les…
Alexandre Pelé, président de la CGB Centre-Val de Loire, rappelle que 2 000 producteurs cultivent la betterave dans sa région et dans le Bassin parisien.
Néonicotinoïdes : « Beaucoup de producteurs nous disent qu’ils ne vont pas semer de betteraves »
Après l’interdiction brutale des néonicotinoïdes pour l’enrobage des semences de betteraves, la filière accuse le coup. Réaction…
Les producteurs ne pourront pas utiliser des semences enrobées aux néonicotinoïdes pour les semis 2023.
Néonicotinoïdes : clap de fin pour les semences de betteraves
Le ministère de l’Agriculture confirme l’interdiction de l’usage des néonicotinoïdes en France pour enrober les semences de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures