Aller au contenu principal

Hausse des carburants
Flambée du GNR : les entreprises de travaux agricoles demandent le remboursement anticipé de la TICPE

La fédération nationale des entrepreneurs des territoires demande le remboursement partiel anticipé de la TICPE sur le gazole non routier dès le 1er janvier 2022.

Plein de gazole non routier
Aujourd’hui, le prix du GNR est proche de 1,05€ le litre, contre 0,75€ au début de l’année 2021, rappelle la FNEDT.
© JC Gutner

Alors que le prix du gazole non routier (GNR) s’envole, et pèse sur les trésoreries des entreprises de travaux agricoles (ETA), la fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT) demande au ministère de l’Agriculture et de l’alimentation de déclencher le remboursement anticipé de la TICPE dès le 1er janvier 2022 sur les consommations de carburant 2021.

La hausse, de 40% ces derniers mois, du prix du carburant, une des trois principales charges des prestations de service des ETA avec le matériel et la main d’œuvre, est « devenue insoutenable pour les ETARF (entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers) », souligne Gérard Napias, président de la FNEDT dans un communiqué.

Pour rappel, la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) est de 0,1882 euro le litre pour le GNR. A condition d’en faire la demande, toute entreprise de travaux agricoles et forestiers peut bénéficier d’un remboursement partiel, de 0,1486 euro le litre via une démarche en ligne à suivre sur Chorus.

Ce remboursement intervient normalement le 1er mai de l’année suivante, et même « plus tardivement ces dernières années », selon la FNEDT. Alors que les chantiers de récolte et de semis se poursuivent et que les travaux d’hiver démarrent, la fédération demande que le remboursement se fasse de manière anticipée dès janvier prochain.

« La trésorerie est à la baisse depuis des mois. Les entreprises ne peuvent pas directement répercuter les variations des charges dans les prix de vente de prestations déjà conclues, en l’absence de clause générale et obligatoire d’indexation du prix du carburant dans les marchés » justifie Gérard Napias.

Aujourd’hui, le prix du GNR est proche de 1,05€ le litre, contre 0,75€ au début de l’année 2021, rappelle la fédération.

Depuis le 29 octobre, la Coordination rurale du Gers appelle de son côté ses adhérents à se mobiliser en inondant le ministère de l’agriculture de courriers demandant la détaxation immédiate du GNR.

Il reviendrait moins cher pour les paysans de rouler avec du Coca-Cola

« Pour 1,07 € le litre, il reviendrait moins cher pour les paysans de rouler avec du Coca-cola vendu aux alentours de 1 € le litre en grande surface ! Combien de temps va durer cette mascarade ? Combien de temps les agriculteurs vont-ils servir de vaches à lait ? » s’exclame Thierry Guilbert, président de la Coordination Rurale du Gers (32), suite à l’appel d’un agriculteur ayant informé que sa coopérative lui annonçait un prix du GNR passé à 1,07 euro le litre pour un minimum d’achat de 4000 litres.

Les plus lus

Ce qui va changer pour les agriculteurs à partir du 1er janvier 2022
Alors que la fin de l’année 2021 approche à grands pas, tour d’horizon des nouvelles dispositions sociales et nouveaux règlements…
Des néoruraux perdent face à un éleveur bio dans les Yvelines
L’éditrice Odile Jacob et d’autres habitant d’Adainville défendus par Corinne Lepage viennent de voir leur recours contre l’…
salon de l'agriculture
Le salon de l’agriculture 2022 se tiendra, les premières contraintes se dessinent
Gouvernement, organisateurs et agriculteurs ont affiché cette semaine leur forte volonté de voir se tenir le salon de l’…
feuille de cannabis
CBD : que dit l’arrêté du 30 décembre sur la récolte de fleur et de feuille de chanvre
Le gouvernement vient d’autoriser la culture des fleurs et des feuilles de chanvre en France mais avec de nombreuses conditions…
Salon de l'agriculture
« Il faut essayer de tenir le salon de l’agriculture 2022 coûte que coûte »
Réuni hier en conseil d’administration, le Ceneca reste sur sa position de maintenir le salon de l’agriculture 2022 aux dates…
Andréa Catherine : « Je veux montrer qu’une agricultrice sait faire autant qu’un homme »
A 23 ans, Andréa Catherine ne doute plus : elle sera agricultrice. Actuellement salariée dans une exploitation, elle a prévu de…
Publicité