Aller au contenu principal

Ruralité et écologie
Gérald Darmanin annonce la création de 3000 postes de « gendarmes verts »

Après les multiples incendies de l’été, le ministre de l’Intérieur annonce le renforcement des moyens de l’Office de lutte contre les atteintes à l’environnement.

Des gendarmes verts pour lutter contre les atteintes à l'environnement.
© Gendarmerie nationale

Après la série d’incendies très violents qui ont touché la France cet été, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin annonce au JDD du 21 août le renforcement des moyens de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement (Oclaesp). « Neuf incendies sur dix sont d’origine humaine […] Songez qu’il y a eu entre 80 et 120 départs de feu par jour dans notre pays ! Face à cela, nous devons améliorer le travail d’enquête judiciaire », explique-t-il au JDD.
 

Objectif : des gendarmes formés aux atteintes à l’écologie dans chaque brigade

« Nous allons lancer 3000 postes de « gendarmes verts ». L’objectif est que, dans chaque brigade de gendarmerie, il y ait des gendarmes formés aux atteintes à l’écologie », précise le ministre de l’Intérieur dans l’hebdomadaire.

Pour rappel, créée par le décret n°2004-6112 du 24 juin 2004, l’Oclaesp est un service de police judiciaire à compétence nationale dont « la mission est de lutter contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique » selon le site officiel de la gendarmerie.

Sa division investigations s’articule autour des groupes « environnement » et « santé publique ». « Le groupe environnement traite de questions liées à l’amiante, aux pollutions des milieux physiques, aux trafics illicites de déchets et de produits phytopharmaceutiques ainsi qu’à la protection de la faune et de la flore (trafic d’espèces protégées ou réglementées », précise la gendarmerie nationale.
 

200 brigades créées en six ans sur le terrain

Dans la même interview au JDD Gérald Darmanin rappelle par ailleurs que le président de la République lui a demandé de « doubler la présence de policiers et de gendarmes sur le terrain ». « Pour cela, nous avons déjà créé 10 000 postes depuis 2017. Nous allons continuer : 200 brigades de gendarmerie vont être créées en six ans, parce que la délinquance augmente dans la ruralité », souligne le ministre de l’Intérieur. En septembre prochain, le ministère de l’Intérieur lancera des consultations avec les élus ruraux et les préfets pour la création des premières brigades début 2023.

Les plus lus

Agriculteur en retraite
Réforme des retraites : quels changements pour les agriculteurs ?
Le projet présenté par Elisabeth Borne n’entraine pas la disparition du régime agricole mais aura des conséquences sur la…
exploitation agricoles et ligne électrique
Prix de l’électricité bloqué à 280 euros/MWh : les agriculteurs éligibles doivent vite renvoyer leur formulaire
Un bouclier tarifaire est instauré pour les TPE ne bénéficiant pas de tarif de vente réglementé. Les agriculteurs peuvent y être…
Paysage de ampagne française vue du ciel
Politique agricole commune : tout savoir sur la nouvelle PAC
Le 1er janvier 2023 entre en application une nouvelle Politique agricole commune. Reussir.fr vous en dit plus sur ses…
Salon de l'agriculture, hall des animaux, porte de Versailles
Salon international de l’agriculture 2023, mode d’emploi
Le Salon de l’agriculture se tiendra du 25 février au 5 mars 2023, porte de Versailles à Paris. « L’agriculture : le vivant au…
Ovalie, vache égérie du salon de l'agriculture 2023, et ses deux veaux
La vache Ovalie ne viendra pas seule au salon de l’agriculture 2023
L’égérie du prochain Salon international de l’agriculture a donné naissance début janvier à des jumelles. Ses éleveurs se…
André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe Gauche démocrate et républicaine (Nupes)
Réforme des retraites : quels défauts et lacunes pour les agriculteurs, selon André Chassaigne ?
Les pensions des agriculteurs qui ont été maires, des agricultrices, des conjoints-collaborateurs...la réforme de la retraite ne…
Publicité