Aller au contenu principal

Gel : l’Hérault déploie le plan d’aide auprès des arboriculteurs et viticulteurs sinistrés

La préfecture de l’Hérault vient de donner les modalités de distribution des aides d’urgence visant à soutenir 200 exploitations agricoles en extrêmes difficultés après l’épisode de gel d’avril. Elles pourront toucher de 1500 à 5000 euros d’aides.

Hérault
© Préfecture de l'Hérault

Depuis début mai un fonds d’urgence doté de 20 millions d’euros est mis à disposition des préfets de département pour venir en aide aux sinistrés du gel du mois d’avril. Il s’inscrit dans le cadre du milliard annoncé par Jean Castex le 17 avril. Exemple de déploiement du plan avec l’Hérault dont le préfet Jacques Witkowski a annoncé le 21 mai les détails de sa mise en œuvre.

Lire aussi : 20 millions d'euros alloués aux préfets pour aider les exploitations sinistrées par le gel

Dans le département, plus de 3000 exploitations ont été touchées et plus de 40 000 hectares sinistrés, selon la préfecture. « L’arboriculture a été sévèrement impactée, la perte approchant généralement les 100%. Les dégâts pour la viticulture sont plus contrastés selon les secteurs, mais dépassent dans de nombreux endroits les 70% », précise la préfecture dans un communiqué.

Lire aussi : Dégâts de gel dans l’Hérault, les températures étaient trop froides

Face à l’ampleur des dommages, la préfecture indique avoir reçu une première dotation de 585 000 euros le 6 mai « pour soutenir les exploitations agricoles les plus fragiles touchées par les épisodes de gel ». Une aide pouvant être sollicitée depuis le 12 mai selon des formalités administratives et simplifiées, affirme la préfecture.

Lire aussi : Gel : les 10 questions qui se posent après l’annonce du milliard d’euros d’aides

Pour bénéficier de l’aide, l’exploitation agricole doit répondre aux conditions suivantes :

  • Avoir été touché par l’épisode de gel du 7 avril dernier

  • Etre un exploitant en situation de difficulté particulière : bénéficiaire du RSA déjà multisinistré au cours de ces 5 dernières années, jeune agriculteur ayant eu besoin d’être exonéré de cotisations, exploitant impacté par la crise Covid ayant sollicité des aides d’urgence, en situation d’arriérés de paiement ou encore ayant un dossier signalé au dispositif « agir ensemble »

  • Déposer très rapidement une demande d’aide en ligne, sur le site https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/fonds-urgence-episode-gel-avril-2021-herault

Selon les trois niveaux d’aide décidés avec la Chambre d’agriculture et le MSA, l’exploitant pourra toucher 1500, 3000 ou 5000 euros d’aides. « Les premières décisions d’attribution ont été prises en début de semaine pour les exploitants les plus fragilisés. Les versements sont en cours », écrivait vendredi dernier la préfecture de l’Hérault. Au total, ce dispositif devrait permettre d’accompagner 200 exploitants « en situation d’extrêmes difficultés ».

Lire aussi : Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux

Cette aide est complémentaire des autres dispositifs et notamment des calamités agricoles pour lesquels des avances peuvent être faites aux exploitants les plus durement touchés. Un versement initial des indemnisations, sans attendre le constat définitif des pertes de récoltes se met en place pour les exploitations de fruits à noyaux, touchées au-delà de 70% de pertes de récolte (seuil qui déclenchera 40% d’indemnisation), précise la préfecture. « Cette avance, à hauteur de la moitié de l’indemnisation prévisionnelle pourra être sollicitée en juin pour les producteurs de fruits à noyaux (cerise, abricot, prune, pêche…) », souligne-t-elle. Les sinistrés devront prochainement déposer leur dossier.

Lire aussi : Gel : 28 % à 32 % de pertes de récolte pour la viticulture française en 2021, d’après les premières estimations

 

 

 

Les plus lus

Photovoltaïque
Photovoltaïque : grosse inquiétude chez les agriculteurs face au projet de révision rétroactive des tarifs
Le gouvernement a mis en consultation le 2 juin un projet de révision tarifaire photovoltaïque qui menace de faillite plus de 500…
accident
Agriculteurs et accidents de la route : quels sont les comportements dangereux ?
En 2021, Assurance prévention a mené une enquête auprès des conducteurs de véhicules agricoles. Les chiffres qui s'en dégagent…
Lucie Lucas
La comédienne Lucie Lucas se met à nu pour défendre l'agriculture bio
Installée depuis 2019 en Bretagne dans une ferme en permaculture et engagée dans une liste aux régionales menée par Daniel Cueff…
Wazoo
« Boire un canon c’est sauver un vigneron », la chanson à boire de l’été ?
Après son album Agriculteurs paru en 2020, le groupe de folk festif auvergnat sort une chanson de soutien aux vignerons touchés…
Ouverture prochaine du marché français du cannabidiol et autres extraits de chanvre
Après de très nombreuses réunions entre les différentes administrations impliquées et l’UIVEC, la France va autoriser l’…
Eté
[Météo] Fort risque de sécheresse cet été sur une grande partie de la France
La situation des nappes risque de s’aggraver dans les semaines qui viennent dans plusieurs régions alors que l’été s’annonce plus…
Publicité