Aller au contenu principal

Poire : un vent de nouveauté variétale en Pays de la Loire

Plusieurs variétés de poire ont fait leur arrivée en production ou en plantation dans les Pays de la Loire en 2020. La tendance est au snacking et aux fruits déjà mûrs en magasin pour conquérir de nouveaux consommateurs.

Pom’Evasion a commercialisé 200 t de Xenia pour sa première année de mise en marché. © Pom'Evasion
Pom’Evasion a commercialisé 200 t de Xenia pour sa première année de mise en marché.
© Pom'Evasion

En 2020, trois structures des Pays de la Loire ont lancé des nouveautés variétales sur le segment de la poire. Pour les Vergers de la Blottière, cette année est marquée par l’arrivée en production des premiers vergers de Qtee. « C’est une petite poire avec un prix accessible, adaptée pour le snacking. Elle se mange ferme et non juteuse », explique Camille Marquez, responsable commerciale et marketing. Cette variété a notamment pour objectif d’attirer de nouveaux clients. « Plus de 60 % des consommateurs de poire ont plus de 50 ans aujourd’hui », précise-t-elle. Vergers de la Blottière est l’un des quatre opérateurs à proposer cette variété dans l’Hexagone. Chez Pom’Evasion, l’actualité variétale s’appelle Xénia. « Nous allons faire évoluer le marché de la poire avec cette nouveauté », affirme Olivier Maugeais, directeur associé de l’entreprise. Pour déclencher le mûrissement de cette variété, il faut la passer en chambre d’affinage. Ce procédé est à l’image de ce qui se fait en banane. « C’est lors de cette étape qu’est lancée la maturation. A partir du moment où elle part de chez nous, elle est mûre, même si pas optimum. Elle va ensuite monter en puissance pendant trois semaines », décrit le dirigeant. Pour sa première année de mise en marché, Pom’Evasion a commercialisé 200 t de Xénia. Ce principe de déclenchement ouvre également de belles possibilités d’exportation. « Nous pouvons lancer le déclenchement avant ou après l’envoi selon que l’export se fasse en Europe ou par voie maritime », précise Olivier Maugeais.

Angys, une poire 100 % française

Côté Vergers d’Anjou, les plantations de la poire CH 201 ont débuté chez les producteurs. Cette variété, commercialisée sous la marque Fred® a reçu un Sival d’or 2020. « Elle est croquante et de forme un peu allongée. C’est une poire de snacking », commente Jacques Malagie. Selon le dirigeant ligérien, cette nouvelle variété représente « un assez gros projet » pour Bluewhale dont font partie les Vergers d’Anjou. C’est également l’adhésion à Bluewhale qui a encouragé le développement de l’Angélys, commercialisée sous le nom d’Angys®, variété historique de la coopérative ligérienne. « Ils ont vraiment redécouvert l’intérêt de la poire avec nous. L’Angélys les intéresse notamment pour sa capacité à s’exporter », explique Jacques Malagie. Pour répondre à cette demande, les Vergers d’Anjou sont en phase d’augmentation des volumes avec de nombreuses plantations. En 2020, la récolte s’est chiffrée à 2 000 t, soit 30 % de plus que l’année précédente. Cette variété est aussi cultivée par les producteurs de PomEvasion, TerryLoire et Nelfruit (Somme). En tout, 3 600 t ont été récoltés en 2020 sur les 111 ha plantés en France. Cette variété 100 % produite en France se commercialise de janvier à juin.

A lire aussi : Plantations, variétés, main d'œuvre... Des acteurs de la filière fruits du Val de Loire témoignent

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Epreuve d'artisteCité gastronomie Paris Rungis
Cité de la gastronomie Paris-Rungis : premier coup de pioche en 2024
Nouvel équipement au sein d’un quartier animé de sept hectares, la Cité de la gastronomie Paris-Rungis ouvrira ses portes en 2027…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Pour Interfel, le fonds d’aide alimentaire durable rate sa cible
Enveloppe trop faible, fléchage déficient : pour l’interprofession fruits et légumes Interfel, le fonds d’aide alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes