Aller au contenu principal

Un nouveau programme européen pour développer la consommation de fruits et légumes

Porté par Interfel, le programme « European Fraich’Force » rassemble différents organismes et pays partenaires, tous unis par un objectif commun : promouvoir les fruits et légumes frais.

© Interfel

Alors que 2021 est l’année internationale des fruits et légumes, « European Fraich'Force » est le nom du nouveau programme triennal européen (2021-2023) pour sensibiliser les enfants et leurs parents à la consommation de fruits et légumes frais. Il unit de nouveau Interfel pour la France, la NAK pour la Hongrie, l'AOPn Fraises de France et l'AOPn Tomates et Concombres de France, dans la continuité du précédent programme « European Fraich'Fantasy » (entre 2018 et 2020). Deux nouveaux partenaires rejoignent également l'aventure : le BIK (Bureau national Interprofessionnel du Kiwi) et l'Apaq-W pour la Wallonie (Belgique).

Les lignes de forces du programme

En France et en Wallonie, cette campagne de sensibilisation s’adresse aux parents de 30 à 45 ans et à leurs enfants de 6 à 10 ans. En Hongrie, elle cible également les adolescents jusqu’à 18 ans et les parents de 30 à 50 ans.

les partenaires se donnent plusieurs objectifs communs :

• renforcer la connaissance des fruits et légumes frais auprès des enfants et de leurs parents, de la terre jusqu’à l’assiette ;

• encourager plus particulièrement la consommation de certains produits qui, s’ils sont appréciés des enfants, restent paradoxalement peu consommés par ces derniers : la tomate, le concombre, la fraise et le kiwi ;

• lever les idées reçues sur les fruits et légumes frais, et plus particulièrement sur la facilité et le temps de préparation en cuisine et développer le plaisir de les manger, en les installant dans le quotidien des familles de façon pérenne.

L’objectif affiché est d’augmenter d'1 à 3 % la consommation de fruits et légumes frais dans les familles avec enfants en France, en Hongrie et en Wallonie (Belgique).

conférence presse fraich force
La présentation du nouveau programme a été faite à l'occasion d'un webinaire rassemblant les principaux protagonistes © Capture d'écran FLD/Interfel

Les influenceurs en première ligne

Le programme va faire appel très largement aux influenceurs sur les réseaux sociaux. Dix influenceurs sont mis au défi de cuisiner des fruits et légumes frais, en vidéo, avec leurs enfants (c’est déjà le cas avec Le carnet d’Emma et Papa en cuisine).

D’autre part, avec un nouveau logo et une identité graphique adaptée, le programme « European Fraich’Force » ramène Frutti et Veggi de l’univers fantaisiste dans lequel ils évoluaient précédemment pour les ancrer dans la réalité. Le programme s'axe plus largement autour de la découverte et de la connaissance des produits, du plaisir et du partage en famille, et le quotidien des familles.

En France, depuis le 1er mai et jusqu’au 20 juin, et en septembre-octobre,  les « pastilles » Fraich’Fantasy sont rediffusés sur Gulli, 6play, TF1 (TFOU) et YouTube. En 2022 et 2023, douze épisodes inédits des deux mascottes, estampillés « Fraich’Force » seront diffusés. Des contenus additionnels de 15 secondes sur YouTube seront aussi disponibles.

Voir ici un des nouveaux épisodes des aventures de Frutti et Veggi

Frutti et Veggi en tournée

Du 15 septembre au 16 octobre 2021, les deux mascottes seront en tournée avec « Le jardin extraordinaire de Frutti et Veggi », une expérience immersive basée sur les cinq sens. La tournée passera par cinq grandes villes : Vincennes (Val de Marne), Saint-Étienne (Loire), Compiègne (Somme), Chartres (Eure-et-Loir) et Limoges (Haute-Vienne). En 2022 et 2023, deux tournées sont programmées :  une au printemps (avril-mai) et une à la rentrée (septembre-octobre) dans d'autres villes.

Le programme en France se complète avec des actions en distribution et en restauration scolaire. 75 animations en magasins par an sont prévues. Dès le mois de septembre, elles se tiendront en Île-de-France, en Auvergne-Rhône-Alpes et dans les Hauts-de-France. Chaque année, 150 animations ludo-pédagogiques seront organisées au sein des cantines à travers toute la France, avec une première tournée de septembre à décembre 2021.

Ces différentes actions seront adaptées et développées en Hongrie et Wallonie.

Des producteurs engagés

Jean-Luc Olivier, de l’AOPn Tomates et concombres de France (auxquels s’ajoutent le poivron et l’aubergine) a rappelé que l’association de producteurs travaillait depuis 2012 sur ce type de programme : « il n’est pas évident de reconquérir la génération sandwich. C’est pour cela qu’en développant par exemple le mini concombre pour l’apéritif, nous cherchons à aller au-delà des habitudes établies de consommation. Et ce d’autant plus que le prix à la portion, entre 0,40 et 0,50 €, est largement inférieur à celui d’un produit transformé ».

 Pour l’AOPn Fraise de France, le développement variétal est aussi un outil de reconquête de la consommation : « l’ambition des producteurs est de proposer aujourd’hui un large panel de variétés gustatives, à côté de l’emblématique gariguette. Les enfants sont sous consommateurs de fraise. Mais, ils peuvent être prescripteurs auprès de leurs parents.» explique Xavier Mas, président.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes