Aller au contenu principal

Ud-ouest : la châtaigne veut développer une filière transformation

L’Union interprofessionnelle de la châtaigne fait face aux problèmes sanitaires et souhaite développer une filière transformation avec la variété Bellefer.

La variété Bellefer adaptée à la transformation est la base d'un projet de filière pour les entreprises locales.
© M. Le Corre

L’Union interprofessionnelle de la châtaigne Périgord - Limousin - Midi-Pyrénées a été rebaptisée Union interprofessionnelle du Sud-ouest de la France en avril, lors de son assemblée générale. Au niveau de la production, la structure a dressé le bilan d’une année 2017 plutôt correcte pour le Sud-ouest, en dépit du gel qui a fait des dégâts très hétérogènes, de 30 % à 80 % de pertes pour les vergers touchés. Elle a dû faire face à des problèmes de conservation d’autant plus importants que la pourriture, liée à un champignon émergent (Gnomoniopsis sp) est venue s’y ajouter. Aussi, l’interprofession, en partenariat avec notamment le Ctifl et Invenio, cherche à développer des stratégies adaptées pour limiter ces pourritures, dans le cadre d’un appel à projet régional. Le cynips du châtaignier poursuit également sa progression dans la majorité des plantations et colonise la Haute-Vienne. Toutefois, « la remontée de la courbe de production montre que le Torymus arrive à contrer le cynips, la 5e année après les lâchers », a précisé Géraldine Maignien, animatrice de l’Union.

Développer Bellefer pour la transformation

Enfin, le projet de développement de la variété Bellefer avance. Ses bons potentiels de production et gustatif, ainsi que ses fruits de petits à moyens calibres, en font une variété adaptée à la transformation. Sa chair convient à la cuisson pour faire des marrons grillés. Aussi, l’Union interprofessionnelle, via le projet Agriverger, veut développer sa diffusion dans le Sud-ouest. Invenio a l’exclusivité de la production et de la commercialisation des plants pour trois ans. Le but est d’atteindre les 1 200 ha de nouveaux vergers et 6 000 tonnes de châtaignes produites pour les entreprises locales de transformation. « Ce n’est pas encore le cœur de métier du bassin du Sud-ouest qui s’est orienté sur le frais », a reconnu Bertrand Guérin, président de la structure. Trois opérateurs (La Périgourdine, Limdor et les Fermes de Figeac) veulent s’associer pour être « moteurs », chacun sur leur territoire, afin de monter un verger tracé. L’objectif est de lever les freins du financement et du travail de plantation. Une réflexion est lancée pour créer une association Bellefer qui porterait ce développement. La filière se met en place pour garantir un débouché aux producteurs. Mathieu Mouravy a présenté l’activité pépinière d’Invenio. Il a confirmé qu’un bon niveau de disponibilité des plants allait être atteint. « J’espère qu’on aura finalisé le cahier des charges technique au 30 juin », a souhaité Bertrand Guérin.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes