Aller au contenu principal

Propos de Ségolène Royal sur les tomates bio espagnoles : Saint-Charles International porte plainte

Le Syndicat national des importateurs-exportateurs de fruits et légumes (SNIFL) de Saint-Charles International a annoncé le 14 février porter plainte contre Ségolène Royal pour diffamation publique pour ses propos tenus contre les produits bio espagnols. 

Plateforme logisitique Saint-Charles International vue du ciel
Basée à Perpignan, la plateforme de Saint-Charles International concentre plus de 150 entreprises spécialisées dans le négoce international, le transport et la logistique de fruits et légumes frais. Elle s’étend sur 80 hectares.
© Saint-Charles International

Ségolène Royal, ancienne ministre de l’Environnement, avait taxé les produits bio espagnols de « faux bio » le 30 janvier dernier dans une émission de BFMTV, « Julie jusqu'à minuit » et dénigré les tomates bio espagnoles. Des propos qui avaient inquiété et fait réagir dans la presse grand public. Certains journalistes avaient même appelé nos rédactions pour avoir un éclairage.

 

Lire : Tomates bio espagnoles : Ségolène Royal se trompe de combat

Après le dépôt de plainte de l’association espagnole de production biologique Ecovalia et des institutions bio françaises devant le parquet général de l'État et la Commission européenne, c’est au tour du Syndicat national des importateurs-exportateurs de fruits et légumes (SNIFL) d’attaquer Ségolène Royal, devant le tribunal de Grande Instance de Perpignan ce coup-ci. 

C’est cette accusation de « faux bio » jugée diffamatoire qui a incité le SNIFL à porter plainte contre l’ancienne ministre. Par cette action en justice, Saint-Charles International se positionne « aux côtés de ses partenaires espagnols qui ont été particulièrement touchés et offensés par de telles déclarations infondées ». La première plateforme de commercialisation, transport et logistique de fruits et légumes frais en Europe estime surtout qu’« il est totalement inconcevable de laisser permettre, en toute impunité, la tenue de tels propos mensongers visant à diviser et à attiser les haines en stigmatisant ce qui vient de l’étranger ».

Dans son communiqué, le SNIFL rappelle aussi tous les producteurs européens sont soumis à la même réglementation en agriculture biologique. « En plus du mensonge, c’est le travail de ces milliers d’agriculteurs espagnols qui est en jeu, comme leur réputation et celle de tous leurs partenaires présents sur la plateforme de Saint-Charles travaillant quotidiennement avec ces derniers », ajoute le Syndicat national des importateurs-exportateurs de fruits et légumes. 

Chaque année, c’est en moyenne plus de 1,8 million de tonnes de fruits et légumes frais (dont 40 % à l’export) qui sont commercialisées à Saint-Charles International, ce qui en fait le premier bassin d’emplois des Pyrénées-Orientales avec plus de 2 500 emplois directs. 

Lire aussi : Colère des agriculteurs : Saint-Charles International dénonce les actes de violence et la polémique envers les fruits et légumes espagnols

Les plus lus

Les chaufferettes Wiesel commercialisées par Filpack permettent un gain de température à l'allumage supérieur à celui des bougies.
Chaufferettes contre le gel en verger : un intérêt sur les petites parcelles très gélives

Le risque de gel fait son retour sur cette deuxième quinzaine d'avril. Plusieurs entreprises proposent des convecteurs à…

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

verger abricot Drôme - Emmanuel Sapet
En Ardèche, de fortes pertes dans les vergers d'abricotiers sont à déplorer

Des chutes physiologiques importantes de fleurs sont à déplorer dans des vergers d'abricotiers d'Ardèche, de la Drôme et de l'…

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

PNR BARONNIES PROVENCALES
L’IGP Abricot des Baronnies sur la rampe de lancement

L’abricot des Baronnies, qui attendait ce printemps la toute dernière validation de son IGP, est d’ores-et-déjà en ordre de…

Loi Agec et emballage plastique des fruits et légumes : le Conseil d’Etat rejette le recours, Plastalliance va porter plainte devant l’UE

Suite à l’audience du 4 avril, le Conseil d’Etat a rejeté, par ordonnance du 12 avril 2024, la requête de Plastalliance aux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes