Aller au contenu principal

Serres chauffées : le projet RE-Greenhouse vise à accélérer l’adoption des énergies renouvelables

Lancé pour quatre ans, le projet européen RE-Greenhouse regroupe onze partenaires dont l’objectif commun est d’accélérer l’adoption des énergies renouvelables pour chauffer les serres du nord-ouest de l’Europe.

L’Europe du Nord-Ouest comprend la plus forte densité de serres chauffées de production de fruits et légumes et de plantes ornementales en Europe, dont les combustibles fossiles constituent la principale source d’énergie. Pour les producteurs de cette zone, l’énergie est la deuxième composante des coûts de production, après la main-d’œuvre.

RE-Greenhouse est un nouveau projet Interreg Europe du Nord-Ouest qui vise à accélérer la transition des combustibles fossiles vers des énergies renouvelables dans le secteur de la production sous serre pour une résilience climatique, une sécurité alimentaire et une compétitivité accrue. RE-Greenhouse rassemble un consortium de onze partenaires de cinq pays du nord-ouest de l’Europe (Belgique, Allemagne, France, Luxembourg, Pays-Bas) pour quatre ans, chacun expert dans un domaine particulier avec des serres pilotes utilisant une source d’énergie renouvelable spécifique.

Installations pilotes de technologies prometteuses

« L’expertise internationale sur les sources d’énergie renouvelables prometteuses est difficilement accessible par les producteurs et ce potentiel élevé d’utilisation de sources d’énergie renouvelables dans le secteur des serres est donc inexploité par manque de temps, de moyens et de connaissances pour prendre des décisions », commentent les partenaires du projet. Ceux-ci souhaitent relever ce défi de manière collaborative en partageant leurs expertises et en mettant en place avec les producteurs diverses actions nationales et transfrontalières facilitant cette transition vers des énergies renouvelables au sein de la production sous serre.

Le projet mettra en place un plan de mesure transnational et un partage des données opérationnelles issues de six sites pilotes mettant en œuvre six technologies prometteuses de sources d’énergie renouvelables : l’énergie solaire, le réseau de chaleur, la chaleur résiduelle, le système de chauffage aux pellets, le système de chauffage au bois et le biogaz.

« Les données issues des sites pilotes, leur historique et les informations reçues des consultations des parties prenantes seront utilisées pour développer un outil d’aide à la décision permettant d’accompagner les producteurs dans leurs choix de production, de consommation et de stockage d’énergies renouvelables pour leurs serres », mentionne le consortium.

Outil d’aide à la décision « énergétique »

Un nouvel outil d’aide à la décision sera capable de déterminer quelles sources d’énergie renouvelables sont envisageables et les plus opportunes pour une situation donnée de production sous serre. Il offrira des options techniques et économiques simples.

L’outil sera largement proposé en Belgique, en Allemagne, en France, au Luxembourg et aux Pays-Bas, dans le cadre d’un appel d’offres international qui proposera un accompagnement à l’attention des producteurs sous serre. Des visites sur sites pilotes, des démonstrations de l’outil et des formations ciblées seront organisées pour faire connaître et déployer l’outil auprès des exploitants de serres et acteurs de la filière dans leur nécessaire transition vers les énergies renouvelables.

Vers des pratiques durables et résilientes

« En utilisant des sources d’énergie renouvelables, les producteurs serristes pourront éviter la volatilité des prix causée par les événements géopolitiques ou les fluctuations des marchés », assurent les protagonistes du projet RE-Greenhouse. Selon eux, l’effet à long terme recherché est un changement systémique d’un secteur dépendant des combustibles fossiles et consommateur d’énergie vers des pratiques régionales durables, résilientes et respectueuses de l’environnement. « Ainsi, ce secteur économique pourra offrir des options de carrière plus attractives et être plus compétitif sur le marché mondial des produits agricoles durables », concluent les instigateurs du projet.

À propos de RE-Greenhouse

Le consortium est composé de onze partenaires : Inagro, Boerenbond, FarmTech Society (Belgique), Université des sciences appliquées de Trèves/IFAS-Institut de gestion appliquée des flux de matières (Allemagne), Vegepolys Valley, CTIFL, Astredhor (France), IFSB-Construction sector training institute (Luxembourg), Greenport West-Holland, Université des sciences appliquées de La Haye, Heat Grid Westland (Pays-Bas). Le projet est coordonné par Inagro et soutenu par une subvention de 2,3 millions d’euros du programme Interreg Nord-Ouest Europe.

Les plus lus

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Fret ferroviaire : mort du train des primeurs Perpignan-Rungis ou arrêt temporaire ?

La liquidation de Fret SNCF met l’avenir du train des primeurs en grande incertitude. Le futur terminal mixte sur le Min de…

Char Melon de la Caravane E.Leclerc sur le Tour de France en 2023
Insolite : Pourquoi E.Leclerc cherche un chauffeur pour son melon sur le Tour de France ?

Le distributeur E.Leclerc a lancé sur les réseaux sociaux un casting pour avoir la chance de conduire son véhicule melon sur…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes