Aller au contenu principal
Font Size

Congrès FNPF
Restauration collective : le rôle essentiel des grossistes

Une table ronde lors congrès de la Fédération nationale des producteurs de Fruits (FNPF) a souligné l'importance des grossistes, de par leur savoir-faire logistique, pour faciliter l’approvisionnement en fruits français en restauration collective.

La restauration collective représente aujourd’hui 7 % du marché des fruits et légumes frais, a-t-il été rappelé lors du congrès de la FNPF. © Véronique Bargain - FLD
La restauration collective représente aujourd’hui 7 % du marché des fruits et légumes frais, a-t-il été rappelé lors du congrès de la FNPF.
© Véronique Bargain - FLD

Le congrès de la FNPF (cf. FLD Hebdo du 6 février) a montré les opportunités possibles pour les fruits français en RHD. « Mais les fruits locaux ne seront pas éligibles s’ils ne sont pas bio, en conversion, sous signe de qualité ou d’origine ou HVE », a précisé Sylvie Dauriat, présidente de Restau’co. Un frein souvent évoqué est le prix. « L’aspect prix varie selon les produits, note Benoît Gilles, directeur commercial de Mag Fruits. En pommes et poires, les Français sont très compétitifs et répondent à la demande en termes de calibre et volumes. C’est plus compliqué pour le raisin. » « Le plus important est qu’il y ait une volonté politique et des réseaux, estime François Boussard, élu du Conseil départemental de la Sarthe. Une expérimentation dans un Ehpad a permis de réduire les déchets de 20 %, ce qui donne plus de marge pour acheter des produits de qualité. »

Le frein du prix peut aussi être levé en travaillant le coût portion, par des calibres adaptés, le portionnement, des salades mixant fruits locaux et conserve, l’achat de produits de saison… Des démarches apportant une valeur supplémentaire (HVE, IGP…) permettent aussi de sortir d’une logique prix. Un autre frein est la complexité des procédures d’appel d’offres, obligatoires à partir de 40 000 €. « Il faudrait mettre en cohérence la loi sur les appels d’offres et la loi Alimentation », estime Luc Barbier, administrateur de la FNPF. Mais le plus gros frein pour les producteurs est la logistique. Le rôle des grossistes est donc essentiel. 90 % des fruits et légumes livrés en restauration collective passent déjà par des grossistes qui peuvent faciliter l’approvisionnement local. « Il ne faut pas opposer grossistes et petits producteurs, ont souligné les professionnels. Les grossistes ont un savoir-faire et peuvent aider les producteurs en termes de logistique, conseil, complément de gamme. »

La réunion a permis de montrer le rôle des grossistes dans l’approvisionnement local.

Lire aussi : Congès FNPF : La HVE, une opportunité de communication positive

 

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
L’atelier d’écossage du haricot Coco de Paimpol a été perfectionné pour la campagne 2020. © Cerafel
L’UCPT s’adapte et devient les Maraîchers d’Armor
La nouvelle coopérative Les Maraîchers d’Armor regroupe les adhérents des coopératives de base de l’UCPT, Bro Dreger, la Presqu’…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes