Aller au contenu principal
Rhône-Alpes

Récolte en baisse en cerises et abricots dans les Monts du Lyonnais

Les effets de la canicule ont eu un impact sur la récolte de cerises sur les Monts du Lyonnais. La coopérative Sicoly de Saint-Laurent-d’Agny (Rhône) prévoit un tonnage en baisse de 30 % par rapport à une année moyenne.

© Pierre-Louis Berger - FLD

La coopérative Sicoly installée dans les Monts Lyonnais à Saint-Laurent-d'Agny dans le Rhône qui travaille avec 90 producteurs de cerises (total de 160 producteurs indépendants et 870 ha de vergers en fruits et petits fruits rouges) vient d’achever (fin juillet- début août) sa campagne de récolte en cerises qui avait démarré tardivement fin mai.

Elle prévoit un déficit de production en cerises de 30 % par rapport aux années précédentes et à une année moyenne de récolte habituellement aux alentours de 1 800 t. Cette baisse est liée principalement aux mauvaises conditions climatiques et à la canicule qui a sévi pendant le mois de juin.

« La canicule a eu effet direct sur le volume en cerises, soit une baisse de 30 % par rapport à une année moyenne. Nous avons récolté dans les vergers beaucoup de cerises de petits calibres de la variété principale Staccato, une variété tardive. La canicule a empêché les fruits de grossir. Nous n’avons pas eu d’intempéries majeures comme le vent, la grêle, sur notre aire de production. Notre récolte en cerises s’établit à 1 200 t. La commercialisation des cerises se déroulera sans problème majeur. Nous avons une clientèle qui nous suit depuis de longues années principalement des grossistes sur Lyon et dans l’Ouest de la France », détaille Jean-Bernard Cherblanc, directeur de l’activité frais au groupe Sicoly-Sicodis à Saint-Laurent-d'Agny.

Les abricots Bergeron iront à la transformation

La récolte en abricots qui reste une production moins importante au sein du groupe par rapport à d’autres filières a, elle aussi, souffert des effets de la canicule.

Le manque de calibre des abricots de variété Bergeron ne permettra pas de vendre la production estimée à 200 t sur les marchés de la région Lyonnaise : « Toute la production en abricots Bergeron sera transformée en purées de fruits. La canicule a particulièrement été élevée dans les zones de production non irriguées situées dans les parties basses des côteaux du lyonnais », conclut Jean-Bernard Cherblanc, directeur de l’activité frais.

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su