Aller au contenu principal

Récolter le potimarron au bon stade

Le stade de récolte optimum du potimarron est probablement plus précoce que ce que pratiquent actuellement les producteurs. Le programme Optipot devrait permettre de le caractériser plus précisément à l’aide de critères morphologiques et biochimiques.

Le programme national baptisé Optipot(1) cherche à optimiser l’itinéraire cultural du potimarron afin d’améliorer sa conservation. « La conservation de ce fruit reste la phase la plus délicate de la production. Si les problèmes sanitaires sont rares en culture, les problèmes de pourriture en conservation sont nombreux », commentent Maët Le Lan, Chambre d’agriculture/SEHBS et Jean-Michel Collet CTIFL/Caté dans Aujourd’hui & Demain. En effet, les pertes en stockage sont principalement dues à des champignons, notamment Didymella bryoniae. La durée de conservation est très variable, en moyenne de deux à quatre mois et jusqu’à six mois. Cette durée semble dépendre de plusieurs facteurs déjà travaillés en Bretagne : variétés, conduite culturale et conditions de stockage. Il n’existe aucune mesure curative pour limiter ces problèmes mais il est possible d’améliorer la conservation par des mesures préventives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les Crudettes ouvre les portes de sa serre de R&D Cap Vert
Le spécialiste des salades IVe gamme et snacking a investi 4 M€ dans une serre de R&D pour bâtir un modèle économiquement et…
reseau bioazur
Distribution Bio : Carrefour met la main sur Bioazur

Le 13 octobre, le groupe Carrefour annonce avoir fait l’acquisition l’enseigne spécialisée Bioazur par sa filiale So.…

Les couverts végétaux font l'objet de réflexion et d'expérimentation pour notamment maîtriser l'enherbement et la fertilité de l'aspergeraie. © RFL
Les couverts végétaux à l'honneur lors des rencontres techniques Asperge
« Couverts végétaux et vie du sol » ont été au centre des rencontres techniques de l’AOPn Asperges de France. Les…
Les tonnages de cerises d'industrie baissant d'année en année, la coopérative a décidé de miser sur la culture de l'amande et de la pistache.  © Pierre-Louis Berger - FLD
La coopérative Coopfruit Luberon (cerises d'industrie) se diversifie dans les fruits à coque
Après le Brexit, la crise du Covid-19 et la mouche de l’olive, la coopérative Coopfruit Luberon cherche une diversification plus…
Agroalimentaire : La région Centre-Val de Loire veut réinventer l’alimentation de demain
A l’occasion d’une journée dédiée à la presse, la région Centre-Val de Loire a voulu montrer qu’elle n’était pas qu’une terre…
La startup Popchef sauve ses débouchés avec sa cantine digitale
Spécialisée sur la restauration d’entreprise, Popchef tire le bilan de la crise de la Covid et revient sur son concept de cantine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes