Aller au contenu principal

Portugal : forte croissance de la production horticole

La production de fruits, légumes et fleurs du Portugal a fortement progressé en 5 ans, et les exportations d’autant plus, selon Portugal Fresh. Fepex fait le point sur le secteur des petits fruits rouges, concurrence montante.

Le Portugal a vu sa production de fruits et légumes et fleurs croître de +61 % en cinq ans.
© Norbert de Pixabay

La production de fruits, légumes et fleurs du Portugal en 2023 s’est fortement accrue. Selon les données de Portugal Fresh, la production s’élève désormais, en 2023, à 5,161 milliards d’euros, une progression de +28 % sur un an et de 61 % sur cinq ans !

Parallèlement à la croissance de la production, les exportations portugaises de fruits, de légumes et de fleurs ont également augmenté de manière significative. En 2023, elles s'élevaient à 2,3 milliards d'euros, soit 11 % de plus qu'en 2022. Et au cours des cinq dernières années, les exportations du secteur ont augmenté de 42 %, passant de 1 612 millions d'euros en 2019 à 2 303 millions d'euros en 2023.

 

Part non négligeable des petits fruits rouges portugais

En ce qui concernent les petits fruits rouges, les exportations portugaises en 2023 ont atteint 294 millions d’euros (+16 % sur un an, +26 % sur cinq ans). Par espèce :

  • Framboises (206 millions d’euros) soit 70 % de la valeur totale des petits fruits rouges ; 
  • Myrtille (43 millions d’euros) ;
  • Mûres (37 millions d’euros) ; 
  • Fraises (6,7 millions d’euros).

Au cours de la dernière saison d'exportation, tous les petits fruits rouges ont connu une forte augmentation, à l'exception de la fraise dont les ventes ont baissé (-11 %). Les exportations de framboises en 2023 par rapport à 2022 ont augmenté de +13 %, celles de myrtilles de +5 %, celles de mûres de +27 %.

Ces données de Portugal Fresh, association pour la promotion des fruits, légumes et fleurs du Portugal, ont été présentées lors du dernier groupe de contact fraises pour la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal, qui s'est tenu à Teotónio-Odemira, les 4 et 5 avril. Fepex les a relayées dans une communication le 16 avril.

Les plus lus

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes