Aller au contenu principal

Prévisions de récolte
Pomme-poire : « Vers une belle campagne pour ceux qui ont des fruits »

Selon les chiffres de Wapa, la récolte européenne de pommes devrait cette année atteindre 11,735 Mt tandis que celle de poire, à 1,604 Mt, serait la plus basse de la décennie. La France a été très impactée par le gel, mais moins que prévu.

La récolte européenne de pommes est attendue en hausse de 10 % comparé à la saison précédente, tandis que celle de poire devrait baisser de 28 %.
© Esther Merbt de Pixabay

Selon les prévisions de Wapa dévoilées à Prognosfruit 2021, les producteurs européens devraient fournir pour cette campagne 2021-2022 environ 11,735 Mt de pommes, une hausse de +10 % sur un an mais de seulement +1 % comparé à la moyenne triennale. Les campagnes affichent en moyenne une semaine de retard. Les calibres devraient être plutôt dans la moyenne. « En raison du climat, nous sommes sur une récolte européenne faible, comme l’année dernière, mais plus proche de l’équilibre, avec 1Mt en plus, précise Daniel Sauvaitre, président de l’ANPP. On est tout de même loin du potentiel européen qui se situe à 12,5 Mt. »

« Cela devrait être néanmoins une campagne équilibrée, avec des opportunités sur les marchés domestiques et à l’export, ainsi que des volumes pour la transformation estimés à 4 Mt, analysent Philippe Binard, secrétaire général de Wapa, et Dominik Wozniak, président de Wapa. La filière pomme poursuit son adaptation aux attentes des consommateurs, tant en termes de variétés que de cahiers des charges qualité. La production bio continue sa progression chaque année, et représente désormais 6 % de la récolte européenne. »

pomme pays
Prévisions de récolte européenne de pommes par pays. Source : Wapa - Conception : FLD
pomme variété
Prévisions de récolte européenne de pommes par variété. Source : Wapa - Conception : FLD

Constat inverse en poire : ce sera la plus petite récolte de la décennie, à 1,604 Mt (-28 % sur un an ; -27 % sur trois ans). Les volumes de Conférence sont fortement impactés (805 000 t ; -18 %), Abate aussi (66 000 t, -73 %). L’Italie, le plus gros producteur européen, est extrêmement touchée (-65 % sur un an, -63 % sur trois ans), la France aussi (-57 % ; -56 %). « L’effet du gel a été plus dévastateur en poire qu’en pomme », commente Daniel Sauvaitre.

poire pays
Prévisions de récolte européenne de poires par pays. Source : Wapa - Conception : FLD
poire variété
Prévisions de récolte européenne de poires par variété. Source : Wapa - Conception : FLD

France : situation bien meilleure qu’estimée en avril

La France affiche, à l’image de l’UE, un retard, de 8 à 10 jours par rapport à l’année dernière, ce qui est un retour à la normale. La récolte de pommes est estimée à 1,375 Mt, loin du potentiel situé à 1,650 Mt. « Avec des situations très disparates d’un verger à l’autre, c’est certes une petite récolte mais meilleure que l’année dernière, qui a totalisé 1,337 Mt. Et une situation bien meilleure que ce qu’on craignait en avril après le gel !, se réjouit Daniel Sauvaitre. On est bien parti en qualité, avec des calibres plutôt petits mais les conditions exceptionnelles de cet été -de l’eau et des températures moyennes douces pour la saison- permettraient un grossissement des fruits. » Petit bémol sur Gala, variété qui aurait le plus gardé des traces du gel. Les fruits marqués et donc écartés promettent plus de volumes pour l’industrie. Ce qui en soit est une bonne nouvelle : la dernière campagne, la rareté des fruits alliée à une très belle qualité avait conduit à des cotations compote extrêmement élevées.

Voir ici : ce que l'on disait de la campagne en mai 2020

Vers une belle campagne française mais des inquiétudes quant à la compétitivité à moyen terme

Daniel Sauvaitre analyse : « On s’attend à une très belle campagne pour ceux qui ont des fruits. En poire, le marché est solide, les opérateurs rapportent cette semaine [9-15 août] des prix à 1€ bord verger. En pomme, le démarrage en août dans le Sud-Est est prometteur sur un marché assez vide et demandeur, à la fois domestique et à l’export. »

Il a néanmoins souligné les freins et inquiétudes à moyen terme : disponibilité en eau (et accès à l’irrigation) et contraintes phytosanitaires, qui concernent toute l’Europe mais en premier lieu la France. « Il y a une réelle motivation des groupes coopératifs et opérateurs et une belle créativité en innovation variétale mais il y a un parti pris politique en France à nous enlever des moyens de compétitivité », regrette le président de l’ANPP qui souligne aussi « la perte de compétitivité sur le grand export face à des pays comme la Turquie, l’Ukraine, la Serbie et même la Pologne qui petit à petit grignotent nos parts de marché ».

Une édition réussie de Prognosfruit 2021 qui dévoile les prévisions de récolte pomme poire. Wapa, l’association mondiale des pommes et des poires, a dévoilé le 5 août ses prévisions de récolte européennes, lors de Prognosfruit 2021. La récolte européenne de pommes est attendue en hausse de 10 % comparé à la saison précédente, tandis que celle de poire devrait baisser de 28 %. Comme chaque année, Wapa publiera des mises à jour lorsqu'elles seront disponibles. Prognosfruit 2021 a aussi été l’occasion, par des exposés et des tables-rondes, de présenter les dernières tendances de marché, notamment pour l’industrie et le bio, des experts de Chine, Inde, Russie, Etats-Unis (Oregon et Washington pour la poire) mais aussi de l’Afrique du Sud -qui termine sa campagne de commercialisation- qui ont commenté les chiffres et apporté une vision mondiale des prévisions. Daniel Sauvaitre, président de l’ANPP, a souligné la « belle maîtrise » par l’équipe de Freshfel de cette 46e édition, la deuxième à se tenir en digital, contraintes sanitaires oblige, « avec une grande richesse de participants en visio ou en vidéos pré-enregistrées ». « Une édition particulièrement réussie mais nous avons tout de même hâte de retrouver Prognosfruit en présentiel », a conclu le président de l’ANPP. La prochaine édition de Prognosfruit se tiendra en août 2022. Si les conditions le permettent, cela se fera en physique, à Belgrade en Serbie et organisée par l’association Serbia Does Apples.

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
Pourquoi Pomanjou va investir 29 millions d’euros dans une station fruitière ?
Pomanjou, filiale du groupe Innatis, va regrouper ses activités de stockage-calibrage et conditionnement-expédition, aujourd’hui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes