Aller au contenu principal

Poire : Angys se veut un produit nouveau, 100 % français et d’exception

Angélys change de nom commercial et s’appelle désormais Angys. Objectif : séduire des consommateurs plus jeunes et protéger la variété sur la scène internationale.

poire angys
Nouveau logo, nouveaux outils de communication, affinage optimisée : Angys dispose d’atouts pour séduire une nouvelle frange des consommateurs
© Angys

Affirmant son origine ligérienne puisque son nom fait écho à la ville d’Angers, où elle est née, Angys est la nouvelle appellation de la poire anciennement commercialisée sous le nom d’Angélys. Loin d’être une évolution cosmétique, il s’agit pour les producteurs engagés d’accentuer le caractère premium de la poire, avec, comme cible, la conquête de nouveaux consommateurs.

Qu’est-ce qui différencie Angys d’Angélys finalement ? « Nous avons mené un important travail sur l’affinage des poires en station pour en faire un fruit véritablement premium, précise d’emblée Sylvain Brault, président de l’association Angélys. Auparavant, la commercialisation se faisait un peu trop tôt, ce qui n’offrait pas un fruit optimum et entraînait une certaine déception chez le consommateur ».

Ce travail en station permet de satisfaire à la fois le distributeur, grâce une durée en rayon plus longue et une meilleure résistance à la manipulation, et le consommateur qui peut garder Angys quelques jours après l’achat.

Opération séduction

Il s’agit aller à la rencontre d’un consommateur plus jeune. « La poire est plutôt consommée par une population senior, nous voulons la garder mais aussi séduire de plus jeunes en mettant en avant aussi l’origine 100 % française d’Angys. N’oublions pas que 50 % des poires consommées en France sont importées. Cela permet aussi de protéger la variété sur la scène internationale », précise Sylvain Brault.

En 2020, ce sont 3 600 t de poires Angys qui ont été récoltées en France. « Nous sommes inscrits dans une stratégie de long terme, souligne-t-il. Nous pensons atteindre les 200 ha de vergers pour fin 2023, ce qui porterait le volume à 4 500 t. Nous avons un rythme de 20 à 25 ha de vergers plantés par an. À l’horizon 2027, le potentiel pourrait s’établir entre 8 000 et 10 000 t. La variété est réputée pour être agréable à travailler et offre une production régulière ».

Si le Val de Loire demeure le berceau de cette variété de poire, elle est aussi présente dans les Hauts-de-France, un peu dans le Berry et en Indre-et-Loire, un bassin en progression.

Angys est distribuée en GMS et en circuits traditionnels, une politique voulue et assumée.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
A la station CTIFL de Balandran, les bidons noirs de 20 litres ont été disposés sur trois hauteurs sous les gouttières. © CTIFL
La serre bioclimatique, une opportunité pour les producteurs sous abri ?
La serre bioclimatique pourrait être une opportunité d’amélioration pour les abris froids ou peu chauffés. De plus en plus de…
Les matériaux de couverture double paroi en plastique innovant, comme le F-Clean, pourront désormais bénéficier des Certificats d’économie d’énergie. © CTIFL
Serres : trois nouvelles fiches pour les Certificats d’économie d’énergie
Le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE) aide le financement d'équipements permettant des économies d’énergie.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes